Banniere-clefsResMu728-90

La musique sacrée de Déodat de Séverac

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Marie-Joseph-Alexandre Déodat de Séverac (1872-1921) : Suite en mi mineur ; Cinq versets pour les Vêpres d’un confesseur non pontife ; Prélude de quatuor ; Élégie héroïque ; Petite suite scholastique ; Tantum ergo ; Quatre cantiques ; Salve Regina ; Ave Verum à deux voix égales ; O sacrum convivium.
Olivier Vernet au nouvel orgue Thomas de la cathédrale de Monaco et à l’orgue Mulheisen de l’église Saint-Laurent de Sausheim (pièces avec chœur). La maitrise de garçons de Colmar, direction Arlette Steyer. 1 CD Ligia Lidi 0104244-12. Code barre 3487549902441. Enregistré en en avril 2011 et en avril 2012. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 69’24’’.

 

est un compositeur méridional qui fit ses études à Toulouse à la toute fin du XIX° siècle. Il devint ensuite l’élève de Vincent d’Indy àla ScholaCantorumde Paris, étudia l’orgue avec Alexandre Guilmant et fut également l’assistant d’Isaac Albéniz. Toujours attaché à sa terre natale, il vécut dans cette belle région du Roussillon, qu’il illustra largement en musique. Ses œuvres pour piano sont célèbres, où l’on perçoit clairement les influences de Debussy et d’Albéniz. Son cycle Cerdaña est son chef d’oeuvre pianistique. Il est également célèbre pour ses mélodies dont Ma poupée chérie, délicieuse berceuse dont il composa le texte et la musique.

Pour l’heure, il s’agit d’une tout autre musique que propose ce disque. Né à Saint-Félix du Lauraguais, fréquenta régulièrement son église, son orgue, dont on conserve d’ailleurs une belle photo de lui à la console, lançant à l’auditeur un petit regard malicieux que l’on n’oublie pas. En 1978, nous découvrions grâce à Pierre Guillot quelques pièces pour orgue enregistrées pour Erato à Saint-François de Salles de Lyon. Depuis, cet interprète a publié en 2010 un livre consacré à cet auteur, dont des extraits sont largement repris dans le présent livret.

, sur le tout récent nouvel orgue de la cathédrale de Monaco, propose une série de pièces d’orgues, dont certaines enregistrées pour la première fois (Élégie héroïque). Suite à quelques imperfections d’édition musicale, a travaillé sur manuscrits afin de traduire au mieux ces textes en musique. La suite en mi mineur est ainsi présentée. Nous retrouvons avec bonheur la splendide petite suite scholastique qui fleure bon les accents du midi, et se termine par une petite fanfare endiablée.

Viennent alors les pièces vocales où tout le mysticisme de Séverac s’exprime en une musique inspirée, témoin de la fin d’une époque romantique pas tout à fait révolue. La maitrise de garçons de Colmar, dirigée par Arlette Steyer nous fait apprécier et aimer ces œuvres, pour la plupart complètement méconnues. Pour l’occasion, l’enregistrement a été réalisé à Sausheim autour de son bel orgue Mulheisen.

Ce CD apporte enfin une somme conséquente de pièces, indispensables pour la connaissance de l’Art sacré de Déodat de Séverac.

Voilà un travail très soigné, de référence, porté par une superbe prise de son.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.