À emporter, CD, Musique symphonique

Turangalîla d’anniversaire

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : Turangalîla Symphonie. Steven Osborne, piano ; Cynthia Millar, ondes Martenot. Orchestre Philharmonique de Bergen, direction : Juanjo Mena. 1 CD Hyperion. Référence : CDA67816. Enregistré en 2011. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 77mn

 

Les Clefs ResMusica

Les 20 ans de la mort d’ auront été timidement suivis, à l’inverse des célébrations  de son centenaire en 2008 et sa pléthore d’évènements. Le label Hyperion nous offre tout de même un bel album avec cette Turangalîla, enregistrée par l’élite de son catalogue.

Le pianiste , peu médiatisé dans les pays francophones, est l’une des valeurs sures du clavier actuel. Il est l’auteur d’une discographie de très haute qualité avec une  exceptionnelle lecture des partitions pour piano de Ravel. Il possède la culture du style et de l’esthétique de la musique française pour avoir enregistré aussi Debussy et Messiaen. Sa technique d’acier et sa culture du son font un malheur  dans la redoutable partie de piano. A la tête de l’orchestre de Bergen, fait exploser les couleurs d’un orchestre  dont le niveau instrumental et la précision, atteignent les plus hauts standards internationaux. Le chef construit une interprétation virtuose, lumineuse mais toujours fermement canalisée dans les agrégats sonores étincelants de cette partition. La gestion des tempi, énergique mais jamais brutale ou timorée, s’avère adéquate.  L’adéquation entre le pianiste et le chef débouche sur une interprétation  foncièrement jubilatoire. La prise de son est, quant à elle, un modèle de précision, c’est la moindre des choses pour cette œuvre de parade hifiste.

La discographie de Turangalïla, si l’on exception une timide lecture fondatrice de Maurice Leroux et de l’orchestre de l’ORTF, est d’un niveau superlatif. De grands chefs comme Nagano, Ozawa, Salonen, Rattle, Previn, Janowski, Tortelier peuvent y faire montre de virtuosité et de sens du rythme. Cette lecture de haut vol peut prendre place dans le groupe de tête de ces interprétations, juste derrière celle, désormais légendaire, de à la tête du Concertgebouw d’Amsterdam (Decca).

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : Turangalîla Symphonie. Steven Osborne, piano ; Cynthia Millar, ondes Martenot. Orchestre Philharmonique de Bergen, direction : Juanjo Mena. 1 CD Hyperion. Référence : CDA67816. Enregistré en 2011. Notice de présentation en : anglais, français et allemand. Durée : 77mn

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.