Flash info

Tensions à Montpellier

 

Les tensions continuent de s’accumuler à l’opéra de Montpellier. Le sujet de discorde est le concert du Nouvel an 2013. Dans un premier temps, le directeur avait confié ce rendez-vous annuel à un orchestre invité. Les musiciens de l’orchestre local n’avaient pas apprécié de se faire déposséder d’une manifestation très suivie par le public. Cependant, dans le cadre d’un apaisement des tensions, déjà nombreuses entre la direction et le personnel, le concert du Nouvel an, avait été déprogrammé.

Cependant, Jean-Pierre Moure, président de la Communauté d’agglomération de Montpellier et bailleur de fond de l’opéra n’a pas apprécié et il vient de demander la reprogrammation d’un concert de Nouvel an avec, cette fois, l’orchestre de Montpellier. Mais, il apparait que les musiciens, déjà programmés, le même jour, dans La Bohème de Puccini, ne peuvent techniquement pas assurer les deux services et préparer le concert.

L’ambiance de travail est exécrable. Le quotidien Le Midi libre rapporte que M. Scarpitta est l’objet de 38 plaintes devant l’inspection du travail.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.