À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Un orgue moderne allemand au service de César Franck

Plus de détails

César Franck (1822-1890) : Intégrale de l’œuvre pour orgue comprenant les douze pièces pour grand orgue, l’organiste, et les pièces posthumes. Hans-Eberhard Ross à l’orgue Goll (1998) de l’église Saint-Martin de Memmingen (Bavière-Allemagne). 6 CD Audite 21.413. Code barre 4022143214133. Enregistré en 2004 et 2005. Livret bilingue allemand/anglais. Durée totale 70’34’’ + 75’54’’ + 64’31’’ + 61’30’’ + 70’29’’ + 68’48.

 

L’église Saint-Martin de Memmingen en Allemagne a bénéficié en 1998 de la reconstruction de son orgue, alors réalisé par la firme suisse Goll de Lucerne. Il s’agissait alors de proposer un grand instrument de 62 jeux répartis sur 4 claviers et pédalier, à traction mécanique avec assistance électronique pour le tirage des jeux. Ce fut un énorme chantier, avec construction d’une nouvelle tribune. Le résultat sonore est original, car il s’inscrit dans une optique néo symphonique, plutôt que néo-classique, ce qui aboutit à un orgue plus chaud, plus rond, à l’image des grands Cavaillé-Coll de notre pays.

C’est sans doute cette orientation stylistique qui a conduit , kantor organiste de l’église de Memmingen, à choisir l’œuvre de pour mettre en valeur au mieux son instrument. Nous avions déjà entendu les 12 pièces pour grand orgue dans trois SACD séparés, réunies maintenant dans ce coffret intégrale. A s’y méprendre, l’orgue sonne très Cavaillé-Coll, et la musique de Franck, si attachée à ce style d’orgue se trouve ici du coup en terrain familier, nullement dépaysée. On peut se rendre compte par là, que cette musique, à l’instar de la musique baroque, reste une musique de timbres, dont elle se nourrit pleinement grâce à ce type d’esthétique sonore. L’art de la facture d’orgue moderne est de pouvoir désormais reproduire parfaitement divers styles qui ont fait les heures de gloire du passé. L’orgue est ici capté de manière intelligente, avec un recul suffisant qui donne à la musique une belle respiration et restitue l’ambiance de ces instruments symphoniques de l’époque de Franck.

Le jeu de Mr Ross est parfaitement entendu à ce répertoire : tout est finement pensé, sans jamais mettre quelque virtuosité que ce soit au premier plan. Le discours est inspiré de bout en bout, romantique, et sensible. L’utilisation de l’orgue repose sur les registrations caractéristiques de cette période, notées en grande partie par Franck, même si les éditions les ont allègrement modifiées au cours du temps. L’esprit est là, c’est l’essentiel. L’usage des mixtures et de jeux trop aigus sont quasi inexistants, ce qui préserve la couleur des fonds et des anches, l’essentiel de la palette Franck. Ce dernier propose en effet d’inclure toujours un hautbois de récit qui vient de mêler subtilement au grand fond d’orgue, considérant sans doute l’orgue comme un gros harmonium. Pour ce dernier instrument justement, et cela nous permet d’en venir aux œuvres elles-mêmes, il composa un important recueil intitulé « l’organiste » qui renferme une foule de petites pièces destinées à l’office, et facilement transposable au grand orgue, comme proposé dans ce coffret.

Ces disques proposent de nombreuses pièces inédites, posthumes, dont certaines furent découvertes plus récemment. il y a peu, et pour le label Ricercar, en avait proposé un large panorama à l’orgue Cavaillé-Coll de Saint-Omer. A Memmingen, les 12 célèbres grandes pièces sonnent ici magnifiquement. On appréciera aussi de pouvoir écouter réunies ici pour la première fois, les diverses versions dela Fantaisieop. 16 en ut majeur, remaniées quatre fois par l’auteur.

Ce coffret constitue une valeur très sûre, par le fait même de son aspect intégral, mais aussi par la réussite d’un pari gagné sur un orgue autre qu’un Cavaillé-Coll, par un organiste engagé et profondément entendu au style de cette musique.

Plus de détails

César Franck (1822-1890) : Intégrale de l’œuvre pour orgue comprenant les douze pièces pour grand orgue, l’organiste, et les pièces posthumes. Hans-Eberhard Ross à l’orgue Goll (1998) de l’église Saint-Martin de Memmingen (Bavière-Allemagne). 6 CD Audite 21.413. Code barre 4022143214133. Enregistré en 2004 et 2005. Livret bilingue allemand/anglais. Durée totale 70’34’’ + 75’54’’ + 64’31’’ + 61’30’’ + 70’29’’ + 68’48.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.