À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Une plongée à la cour d’Henri VIII Tudor

Plus de détails

Harry Our King. Music for King Henry VIII Tudor. Anonymes : England Be Glad ; Nil Maius Superi Vident à 5 ; The Hunt Is Up ; Jay Pryse Amours ; And I Were A Maiden ; Pray We To God à 3 ; Fortune My Foe ; If Love Now Reigned ; La Doune Cella ; Adieu Madame Ma Maistresse. Johannes Ockeghem (ca. 1410-1497) : Missa Pro Defunctis : Introitus. Henry VIII (1491-1547) : Gentil Prince de Renom ; Green Groweth the Holly ; Taunder Naken ; Pastime With Good Company , Helas Madame. William Cornish (1465-1523) : Blow Thy Horn, Hunter ; A Robin, Gentle Robin. Claude Gervaise (1510-1558) : Pavan, “La Battaglia” ; Gagliarde “La Battaglia” ; Antoine Busnois (ca. 1432-1492) : Fortune espérée ; William Byrd (1543-1623) : Fortune My Foe. Philippe Verdelot (1480-1562) : Sancta Maria à 6. Capella de la Torre ; Katharina Bäuml, direction ; Charles Daniels, ténor. 1 CD Carpe Diem. Réf. : CD-16292, code barre : 4 032324 162924. Enregistré à l’église du monastère de Auhausen (Allemagne) du 11 au 14 octobre 2011. Notice trilingue : allemand, anglais, français. Textes : anglais et allemand. Durée : 70’07

 

« Musique pour le roi Henri VIII Tudor », constitue une véritable invitation à l’immersion dans le monde musical de ce monarque hors du commun, dans le climat incertain et troublé de cette cour où régnait à proximité de chacun la peur et menaçait non moins certainement un risque mortel omniprésent. Henri VIII (1491-1547) initialement catholique allait provoquer un schisme profond avec Rome après que le Pape eut refusé l’annulation de son mariage avec Catherine d’Aragon qu’il répudia au profit d’Ann Boleyn tout en se proclamant chef suprême de l’Eglise d’Angleterre. Ann Boleyn décapitée, il épousa successivement quatre femmes, ce qui ne l’empêcha nullement de consolider son pouvoir.

Henri VIII nourrit sa vie durant une réelle passion pour la musique. S’il jouait de la flûte, du virginal et de l’orgue, il aimait aussi danser et composer, hissant la Chapelle royale d’Angleterre à un niveau d’excellence. Lui-même écrivit quelques chansons dont le présent enregistrement en restitue cinq dont les célèbres Pastime With Good Company et Green Groweth the Holly.

Ces pièces et une bonne quinzaine d’autres revivent grâce au travail sérieux de la Capelle de la Torre dirigée par et la voix du ténor . A n’en point douter les connaisseurs apprécieront les belles qualités interprétatives de ces musiciens manifestement soucieux d’authenticité, de sobriété et de concision. Les autres essaieront par l’imagination et la lecture de se transposer au sein de cette société royale contrastée et orchestrée par un souverain aux fortes qualités, ambivalent, violent politiquement, attendri musicalement, mais bien déterminé à aider la main du destin à son seul profit.

Plus de détails

Harry Our King. Music for King Henry VIII Tudor. Anonymes : England Be Glad ; Nil Maius Superi Vident à 5 ; The Hunt Is Up ; Jay Pryse Amours ; And I Were A Maiden ; Pray We To God à 3 ; Fortune My Foe ; If Love Now Reigned ; La Doune Cella ; Adieu Madame Ma Maistresse. Johannes Ockeghem (ca. 1410-1497) : Missa Pro Defunctis : Introitus. Henry VIII (1491-1547) : Gentil Prince de Renom ; Green Groweth the Holly ; Taunder Naken ; Pastime With Good Company , Helas Madame. William Cornish (1465-1523) : Blow Thy Horn, Hunter ; A Robin, Gentle Robin. Claude Gervaise (1510-1558) : Pavan, “La Battaglia” ; Gagliarde “La Battaglia” ; Antoine Busnois (ca. 1432-1492) : Fortune espérée ; William Byrd (1543-1623) : Fortune My Foe. Philippe Verdelot (1480-1562) : Sancta Maria à 6. Capella de la Torre ; Katharina Bäuml, direction ; Charles Daniels, ténor. 1 CD Carpe Diem. Réf. : CD-16292, code barre : 4 032324 162924. Enregistré à l’église du monastère de Auhausen (Allemagne) du 11 au 14 octobre 2011. Notice trilingue : allemand, anglais, français. Textes : anglais et allemand. Durée : 70’07

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.