À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Rencontre avec l’oeuvre pour piano de Balakirev

Plus de détails

Mily Balakirev (1837-1910) : Fantaisie, d’après des thèmes de l’opéra de Glinka « Une vie pour le Tsar » ; Au jardin, étude-idylle en ré bémol majeur ; Toccata ; Sonate pour piano en si bémol mineur ; L’Alouette (transcription pour piano seul d’une romance de Glinka) ; Islamey, fantaisie orientale op.18. Etsuko Hirosé, piano. 1 CD Mirare MIR 181. Code barre : 3760127221814. Enregistré en février 2012 à la Cité Nantes Events Center (Nantes). Notice trilingue (français, anglais, japonais) excellente. Durée totale : 61′.

 

L’œuvre pour piano de est trop peu connue du grand public : il aura suffi que la tradition pianistique, piochant arbitrairement au milieu d’un catalogue assez fourni, fasse de la fantaisie Islamey le parangon de la virtuosité instrumentale, pour que l’infortuné Balakirev rejoigne ces compositeurs tels Allegri ou Pachelbel, dont la postérité ne veut retenir qu’une seule œuvre. Cependant, la pianiste a pris le parti courageux de présenter une sélection de quelques pièces, dont la conjugaison dessine un portrait de ce compositeur russe passionnant, fondateur du Groupe des Cinq.

Car, disons-le dès à présent, le programme du disque est merveilleusement constitué ; il se déroule comme une conversation et, quand le disque s’achève, on a le sentiment de sortir d’une entrevue avec le personnage de Balakirev. Comme s’il avait lui-même voulu nous retracer sa vie en quelques grands traits, nous découvrons au fil de l’écoute son art d’autodidacte, ses harmonies toujours un peu trop identiques à elles-mêmes pour qu’une science sûre paraisse les régir ; la complexité de son écriture pianistique, pénétrée par les influences de Chopin, et de Liszt surtout, auxquelles se combinent de façon heureuse une profonde imprégnation de folklore national ; un amour du thème, de la mélodie, de la voix, qui se traduit aussi par un appétit de la variation ; ou encore, une précision dans le détail de la partition, qui est le fruit de très longues périodes de gestation (Balakirev, qu’occupaient beaucoup les activités d’enseignement, à travers ses protégés du Groupe des Cinq, après des années d’inactivité créative, éprouvait souvent le besoin de retravailler des œuvres écrites depuis longtemps, pour les parachever, ou leur faire bénéficier des progrès de son art). Émergeant de cet entrelacs d’influences, de particularités du caractère aussi bien que d’aléas de l’existence, les contours du style de Balakirev se matérialisent à travers des pièces toujours virtuoses, rhapsodiques, légères et expressives. On retiendra tout particulièrement la très fraîche Toccata, ainsi que la Sonate, où la plus séduisante badinerie laisse place parfois à des sections dont le langage se complexifie.

Quant à , elle interprète ces belles pages sans excès de sentimentalisme, avec une rudesse qui confine au manque d’imagination. Sous ses doigts, Islamey cesse à peu près d’être une fantaisie, et devient plus fruste qu’orientale. Mais la pianiste est servie par sa technique, qui est à toute épreuve, ainsi que par une remarquable prise de son. Toutes deux contribuent à donner de cette littérature russe « tournant de siècle » un reflet très appréciable, et font de ce disque une acquisition intéressante.

(Visited 966 times, 1 visits today)

Plus de détails

Mily Balakirev (1837-1910) : Fantaisie, d’après des thèmes de l’opéra de Glinka « Une vie pour le Tsar » ; Au jardin, étude-idylle en ré bémol majeur ; Toccata ; Sonate pour piano en si bémol mineur ; L’Alouette (transcription pour piano seul d’une romance de Glinka) ; Islamey, fantaisie orientale op.18. Etsuko Hirosé, piano. 1 CD Mirare MIR 181. Code barre : 3760127221814. Enregistré en février 2012 à la Cité Nantes Events Center (Nantes). Notice trilingue (français, anglais, japonais) excellente. Durée totale : 61′.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.