À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Les anges musiciens de la chanson française

Plus de détails

Les anges musiciens : Erik Satie (1866-1925) : La diva de l’Empire, Je te veux, Sorcière, Élégie. Francis Poulenc (1899-1963) : Les chemins de l’amour, Les anges musiciens, La reine de cœur. Oscar Strauss (1870-1954) : Oui je t’aime ô Paris, Je ne suis pas ce que l’on pense. André Messager (1853-1929) : J’ai deux amants. Henri Bourtayre (1915-2009) : Si l’on était raisonnable. Reynaldo Hahn (1875-1947) : Si mes vers avaient des ailes, Chanson d’automne, L’heure exquise. Jacques Offenbach (1819-1880) : Air de la griserie, Couplet des aveux. Joseph Kosma (1905-1969) : Le jardin, Paris at night. Kurt Weill (1900-1950) : Youkali. Gabriel Fauré (1845-1924) : Le secret. Maurice Yvain (1891-1965) : Je chante la nuit, Yes. Henri Christiné (1867-1941) : Bien chapeautée. Vanessa Hidden, soprano ; Marcus Price, piano. 1 CD FY et DU SOLSTICE SOCD 276. Code barres : 3279792762015. Enregistré du 19 au 23 juin 2012 au Domaine de Bayssan à Béziers. Notice bilingue (français, anglais) très bien documentée, dotée de tous les textes chantés et des photos de tous les musiciens. Durée totale : 61’43

 

La sortie de cet enregistrement a un but didactique avoué : prouver que la mélodie française n’est ni légère ni ne manque d’intensité. Mais il s’agit pour y parvenir d’obéir aux même lois que l’homéopathie : guérir le mal par le mal. Bien sûr que presque toutes ces musiques sont légères, aussi bien dans les propos tournant autour de la thématique de la femme séductrice plus intelligente que l’homme, que dans son contenu. Mais en fait, on comprend qu’à travers l’interprétation de , c’est la voix qui fait tout. Car comment abonder dans le sens satirique avec une grande voix d’opéra si ce n’est avoir pour effet le contraire de ce que l’on recherche ? Chanter Je te veux ou Bien chapeautée avec un organe wagnérien de soprano dramatique ? Aussi ridicule et improbable qu’avec une tessiture de colorature ! Autrement dit, à chaque répertoire son type de voix.

Avec ses limites également. Car Le Secret fauréen ou La chanson d’automne verlainesque ont le droit de mériter de très grandes cantatrices pour peu qu’elles sachent « s’abaisser » à ce répertoire (nous citerons à ce titre, entre autres, Susan Graham). Mais cette approche des coquineries de l’entre-deux-guerres par  quelqu’un qui se plaît à mélanger les genres, du grand opéra classique au cabaret en passant par Puccini et Berg, via le jazz, la bossa nova et la comédie musicale, est dénuée de prétentions et connaît même parfois quelques limites dans le registre aigu. Pourtant, le répertoire dit « léger » est loin d’être le ramassis des élèves moyens des grands conservatoire, préjugé aussi ridicule qui fait des altistes des violonistes ratés. De plus, possède une très bonne diction juste faible dans les hauteurs (mais elle n’est pas la seule) ce qui rend superflu la lecture simultanée des paroles incluses dans le livret. reste discret au piano, qui de toute façon n’a pas une valeur de commentaire telle qu’il pourrait se passer de la voix.

Le but est-il atteint ? En tout cas, il en ressort une atmosphère bien caractéristique et sans vulgarité, ce qui est déjà une très bonne chose.

Plus de détails

Les anges musiciens : Erik Satie (1866-1925) : La diva de l’Empire, Je te veux, Sorcière, Élégie. Francis Poulenc (1899-1963) : Les chemins de l’amour, Les anges musiciens, La reine de cœur. Oscar Strauss (1870-1954) : Oui je t’aime ô Paris, Je ne suis pas ce que l’on pense. André Messager (1853-1929) : J’ai deux amants. Henri Bourtayre (1915-2009) : Si l’on était raisonnable. Reynaldo Hahn (1875-1947) : Si mes vers avaient des ailes, Chanson d’automne, L’heure exquise. Jacques Offenbach (1819-1880) : Air de la griserie, Couplet des aveux. Joseph Kosma (1905-1969) : Le jardin, Paris at night. Kurt Weill (1900-1950) : Youkali. Gabriel Fauré (1845-1924) : Le secret. Maurice Yvain (1891-1965) : Je chante la nuit, Yes. Henri Christiné (1867-1941) : Bien chapeautée. Vanessa Hidden, soprano ; Marcus Price, piano. 1 CD FY et DU SOLSTICE SOCD 276. Code barres : 3279792762015. Enregistré du 19 au 23 juin 2012 au Domaine de Bayssan à Béziers. Notice bilingue (français, anglais) très bien documentée, dotée de tous les textes chantés et des photos de tous les musiciens. Durée totale : 61’43

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.