Banniere-ClefsResmu-ok

Markus Stenz poursuit Mahler à Cologne

À emporter, CD, Musique symphonique

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°8 en mi bémol majeur. Barbara Haveman, Orla Boylan, Christine Oelze, et Anna Palimina, soprano ; Petra Lang, mezzo-soprano ; Maria Radner, alto ; Brandon Jovanovich, ténor ; Hanno Müller-Brachmann, baryton ; Günther Groissböck, basse. Mädchen und Knaben der Chör ann Kölner Dom, direction : Oliver Sperling ; Chor des Bach-Vereins Köln, direction : Thomas Neuhoff ; Domkantorei Köln, Winfried Krane ; KArtäuserkantorei Köln, direction : Philipp Ahmann ; Philharmonischer Chor der Stadt Bonn, direction : Thomas Neuhoff ; Vokalensemble Kölner Dom, direction : Eberhard Metternich. Gürzenich Orchester Köln, direction : Markus Stenz. 1 SACD Oehms. Référence : OC 653. Notice de présentation en : anglais et allemand. Enregistré en 2011. Durée 77’01’’.

 

Courageusement le chef d’orchestre poursuit son intégrale des Symphonies de Mahler à la tête de son . Il ne reste plus que les Symphonies n°7 et n°9 pour boucler ce cycle reçu avec la politesse distancée qui semble caractériser tous les projets intégraux mahlériens de ces dernières années.

Cet enregistrement de la  Symphonie n°8  prend place dans le cadre des célébrations des 25 ans de la Philharmonie de Cologne, inaugurée, en 1986, par cette même Symphonie n°8. L’orchestre de Gürzenich, qui fut l’orchestre de Mahler, avait soigné l’affiche de ces  soirées, convoquant toutes les forces chorales et Cologne et une distribution du plus bel effet.

Cette lecture est portée par l’enthousiasme du chef qui sait faire ressortir tous les timbres de la partition avec un soin accordé aux dynamiques.  Les forces chorales allemandes se fondent bien dans ce flux orchestral, avec beaucoup plus de rigueur que les jeunes choristes de Gustavo Dudamel (DGG), pour en rester à un album très récent. La distribution vocale s’acquitte avec probité de sa tâche.

Ce disque est certainement le meilleur jalon de l’intégrale Stenz, marquée par la neutralité et la distanciation de nos années de rigueur mais il ne nous fera pas oublier : Solti (Decca), Gergiev (LSO Live), Ozawa (Philips), Boulez (DGG), Rattle (EMI)….

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.