Lubimov et Martynov: pièces pour deux pianos de Mozart

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Sonate pour deux pianos K. 448 ; Larghetto & Allegro K. deest (complété par Robert Levin) ; Adagio & Fugue K. 546 (transcription Franz Beyer) ; Quatuor avec piano n°2 K. 493 (arrangement Johann Gottfried Pratsch). Alexei Lubimov, Yury Martynov, pianoforte. 1 CD ZZT 306. Code barre : 3760009293069. Enregistré en septembre 2011. Livret bilingue (français, anglais). Durée : 75’46.

 

Le pianofortiste russe et son jeune acolyte proposent ici un disque attisant la curiosité : un programme pour deux pianos de Mozart, confrontant une œuvre originale, la fameuse Sonate K. 448, à des pièces transcrites, arrangées et/ou complétées. Au lieu de privilégier des instruments prestigieux de l’époque, type Johann Andreas Stein ou Anton Walter, les interprètes ont opté pour deux instruments anonymes des années 1785-1790, sonnant assez différemment, la rencontre s’avérant explosive. Passé la surprise de la sonorité des instruments, pas toujours très flatteuse, on est en effet absorbé par une approche qui se veut orchestrale, riche, loin des canons de brillance et d’élégance classique qu’on attache très souvent à ce répertoire.

Les musiciens associent à la sonate, outre l’Adagio & Fugue K. 546 (connu surtout dans sa version pour cordes) le Larghetto et Allegro, redécouvert au début des années 1960 dans la version complétée par Maximilian Stadler, arrangé et complété ici par Robert Levin (une autre version de Paul Badura-Skoda existe à partir du même matériau). La surprise se poursuit avec le deuxième Quatuor avec piano de Mozart, arrangé pour deux pianos par Johann Gottfried Pratsch (vers 1750-1818), le pédagogue et compositeur tchèque ajoutant de nombreuses ornementations et traits de virtuosité à l’original. et , qui avaient déjà exhumé en 2002 (chez Christophorus) cet arrangement, s’en donnent à cœur joie et nous font redécouvrir l’œuvre sous un autre jour : passionnant.

Un disque assez décapant, renouvelant la connaissance qu’on peut avoir de ces chefs-d’œuvre et qui s’écoute avec grand plaisir.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.