À emporter, CD, Musique de chambre et récital

La musique et le geste selon Jean Guillou

Plus de détails

Jean Guillou (1930) : Cantiliana pour flûte et piano op. 24 ; Co-incidence pour violon solo op. 63 ; Impulso pour flûte solo op. 74 ; Toccata pour piano op. 9 bis ; Intermezzo pour flûte et orgue op.17; Colloque n° 5 pour piano et orgue op. 19 ; Deux improvisations au piano et à l’orgue. Anna Mancini, flûte. Dario Carpanese, piano. Alessandro Cappelletto, violon. Jean Guillou, piano et orgue du Sactuario dell’ Arcella de Padova (Italie). 1 CD Augure AUG 1202. Code barre : 3760215950039. Enregistré à Padova du 18 au 20 septembre 2012. Livret bilingue français/anglais. Durée totale : 78’46 ».

 

L’association Augure œuvre depuis longtemps pour le rayonnement de l’art de . Aux côtés de grands labels qui, depuis 1966, ont révélé par le disque un discours si riche et personnel au monde des mélomanes, il est heureux de saluer ici l’édition par cette association d’un CD enregistré à Padova en Italie, suite à un concert donné en septembre 2012. C’était alors l’occasion de graver en version studio, quelques pages marquantes du maître, issues du programme de ce concert.

Certaines œuvres, datant de plus de 40 ans, bénéficient ici d’un tout premier enregistrement officiel, comme Cantiliana pour flûte et piano, ou Co-incidence pour violon solo, ainsi que Impulso pour flûte solo. , pianiste et organiste, invite autour de lui divers musiciens lui permettant d’élargir son discours musical. Certaines compositions sont aussi proposées autrement. C’est le cas de sa célèbre Toccata pour orgue, présentée ici pour la première fois en version piano. C’est là que l’on se rend compte combien L’art de Jean Guillou au clavier est primordialement pianistique. Les élans même, si convaincants à l’orgue trouvent bien leur origine dans le piano. Cette confrontation là est révélatrice.

Nous retrouvons le maître, en grande forme, improvisant tour à tour au piano puis à l’orgue, avec une aisance et une inspiration parfois déconcertantes. Cela est conforté par le souvenir que peuvent en avoir les auditeurs qui vont l’écouter le samedi après midi à ses concerts d’orgue présentés et exécutées depuis la console de nef en l’église Saint-Eustache à Paris.

Les artistes réunis autour de Jean Guillou sont portés et inspirés par sa musique. La flûte de Anna Mancini et le violon de Alessandro Cappalletto sont d’une belle fluidité, et le piano de Dario Carpanese des plus vigoureux dans la Toccata, ou le Colloque n° 5, sorte de confrontation complice entre le piano et l’orgue. Le langage musical de Jean Guillou interpelle l’auditeur par sa richesse et sa force. Il ne se réclame d’aucune école, et il séduit naturellement par sa spontanéité et ses facultés de rêverie.

Il faut signaler, aux côtés de cet album, la publication par Augure de deux autres volumes : Orgue et percussions au festival de Roquevaire (AUG 1101) présentant en particulier les magnifiques Colloques n° 6 et 8, et Les charpentes de Saint-Eustache (AUG 1201), huit improvisations de Jean Guillou sur des gravures de Félix Schivau, enregistrement inédit de 1975. Ces trois derniers albums de cette collection sont avantageusement présentés en version Digipack cartonnée du plus bel effet, et les prises de son ou reports divers sont de la meilleure qualité.

Plus de détails

Jean Guillou (1930) : Cantiliana pour flûte et piano op. 24 ; Co-incidence pour violon solo op. 63 ; Impulso pour flûte solo op. 74 ; Toccata pour piano op. 9 bis ; Intermezzo pour flûte et orgue op.17; Colloque n° 5 pour piano et orgue op. 19 ; Deux improvisations au piano et à l’orgue. Anna Mancini, flûte. Dario Carpanese, piano. Alessandro Cappelletto, violon. Jean Guillou, piano et orgue du Sactuario dell’ Arcella de Padova (Italie). 1 CD Augure AUG 1202. Code barre : 3760215950039. Enregistré à Padova du 18 au 20 septembre 2012. Livret bilingue français/anglais. Durée totale : 78’46 ».

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.