À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Le retour de Michael Erxleben

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonie n°1 en ré majeur, Hob.I :1 ; Concerto pour violoncelle et orchestre en Ré majeur, Hob VIIB :1 ; Symphonie n°80 en ré mineur, Hob I:80. Julian Steckel, violoncelle ; Konzerthaus Kammerorchester Berlin, direction et violon : Michael Erxleben. 1 CD B-SHARP. Référence BS 0002. Enregistré en octobre 2012 à Berlin. Notice de présentation en : allemand. Durée

 

Les discophiles se souviennent du violoniste allemand . Dans les années 1990, le label Berlin Classics, reprenant des bandes publiées par Eterna, la firme de disques de la RDA, avait publié des albums concertants qui avaient cassé la baraque. Ses enregistrements des concertos de Chostakovitch, Schoenberg, Stravinsky et Hartmann avaient alors glané tous les prix possibles. On se souvient également d’écoutes comparées  où le violoniste avait largement devancé des stars de l’archer.  Très considéré en Allemagne, est professeur à la Hochschule Eisler et à l’université de Berlin, il est également,  l’un des Konzertmeister du Konzerthaus Kammerorchester, une émanation de l’orchestre berlinois du Konzerthaus.

Ce premier disque du label B-Sharp, fondé par l’ingénieur du son berlinois Philipp Nedel, est intégralement consacré à Haydn, répertoire éminent délicat où se naufragent des orchestres réputés. Pas de soucis avec galette, menée avec sens du rythme et du style exemplaires. Erxleben et ses troupes n’imposent pas un Haydn au forceps et violemment bariolé (comprendre à la René Jacobs), mais ils se placent dans l’optique d’une tradition revisitée par les canons interprétatifs actuels. Les détails et les nuances sont parfaitement audibles, rendant l’écoute intellectuellement des plus stimulantes.

Remarqué pour un premier disque concertant des plus intéressants, le violoncelliste livre une lecture inspirée et juste du Concerto n°1 pour violoncelle et orchestre. On peut admirer la qualité de l’entente entre le chef et le soliste.

La prise de son, magnifique de réalisme et de restitution des couleurs, fait de ce disque l’un des plus beaux consacré dernièrement à Haydn avec les Symphonies parisiennes de à Vienne (Preiser).

(Visited 60 times, 1 visits today)

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonie n°1 en ré majeur, Hob.I :1 ; Concerto pour violoncelle et orchestre en Ré majeur, Hob VIIB :1 ; Symphonie n°80 en ré mineur, Hob I:80. Julian Steckel, violoncelle ; Konzerthaus Kammerorchester Berlin, direction et violon : Michael Erxleben. 1 CD B-SHARP. Référence BS 0002. Enregistré en octobre 2012 à Berlin. Notice de présentation en : allemand. Durée

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.