10 mois de prison avec sursis pour Fazil Say pour un quatrain du XIIème siècle

Le pianiste turc Fazil Omar a été condamné le 14 avril par une cour d’Istanbul à 10 mois de prison avec sursis pour avoir partagé un tweet qu’il avait reçu et qui contenait un quatrain d’Omer Khayyam, écrivain et savant perse du XIIème siècle, lequel ironisait sur la vision de l’Islam sur la vie après la mort.

Adepte des réseaux sociaux pour défendre sa cause, publie sur sa page Facebook officielle qui recense plus de 145.000 fans ses prises de position ainsi que les principaux articles de la presse anglo-saxonne sur cette affaire : « Je suis désolé de cette décision de la Cour, pour moi-même et pour mon pays. Je suis extrêmement déçu par les restrictions à la liberté de pensée et d’expression. Le fait que j’ai été condamné tout en étant totalement innocent est alarmant non seulement sur ​​le plan personnel, mais en termes de liberté d’expression et des croyances en Turquie ».

devra purger cette peine en cas de récidive dans les 5 ans. Il nie avoir émis d’autres tweets provocateurs, comme celui où il aurait suggéré que l’appel du muezzin aurait été écourté car celui-ci voulait prendre un verre.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.