À emporter, Audio, Musique d'ensemble

La Fantaisie du dernier Schumann par l’ensemble Contraste

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Adagio et Allegro pour alto et piano, op. 70 (transcription : Arnaud Thorette) ; Fantasiestücke pour clarinette et piano, op. 73 ; Trois Romances pour clarinette et piano, op. 64 (transcription) ; Märchenbilder pour alto et piano, op. 113 ; Märchenerzählungen pour clarinette, alto et piano, op. 132. Jean-Luc Votano, clarinette ; Arnaud Thorette, alto ; Johan Farjo, piano. 1 CD Cypres. Réf. CYP 1667, code barre : 5 412217 016678. Enregistré à la Salle Philharmonique de Liège du 17 au 20 avril 2011. Notice bilingue : français, anglais. Durée : 58’24.

 

Les trois compères regroupés sous le titre d’ nous convient à la grande fête schumanienne, jamais à la débauche romantique sirupeuse et surjouée. A l’inverse, ils optent pour une lecture attachante, limpide, sans affectation et somme toute objective. Cet habillage sobre et  sans ajout poétique inadéquat sied bien également à la musique de chambre de , bien que l’on puisse aisément concevoir une approche plus audacieuse,  moins respectueuse du seul texte, plus sensible. Le programme retient cinq opus dont deux transcriptions fidèles et nous invite à revisiter ce pan majeur du catalogue Schumann. La clarinette de , extraordinaire musicien bardé de références prestigieuses, l’alto raffiné d’, tout aussi talentueux, et le piano parfaitement dompté de , s’accordent à produire cette lecture « simple » et apparemment « prosaïque ». Or, à la réécoute, c’est le contraire qui se produit, tant la participation autonome de l’auditeur retrouve et réinvente la fantaisie et la poésie d’un des plus grands romantiques allemands du 19e siècle. Respect intégral du texte et liberté interprétative canalisée, exacerbent paradoxalement les immenses potentialités de la musique du Maître.

Le programme s’intéresse aux œuvres de la maturité où tant l’alto que la clarinette jouent le rôle essentiel de passeurs menant la musique depuis les notes noires couchées sur le papier à musique vers les plus hautes cimes de la création. La maîtrise des mouvements vifs, tout comme la retenue des sections lentes, équilibrent et magnifient au mieux chaque opus envisagé. Ainsi le Langsam, mit melancholischem Ausdruck, de l’opus 113, bien contrôlé et savamment bridé, émouvant cependant, suit-il un Nicht Schnell et un Rasch à la fougue domptée et néanmoins attachante. Tous contrastes révélant la complexité et la richesse de la pensée du créateur. De même pour les deux premiers mouvements Lebhaft, nicht zu Schnell et Lebhaft und sehr Markiert du Trio op. 132, pour clarinette, alto et piano, intitulé Märchenerzählungen. La même séquence se reproduit avec les deux mouvements suivants, tour à tour rêveurs et décidés, éthérés et terriens, prosaïques et géniaux.

Une intéressante immersion musicale sans faute technique, véhiculant  un choix interprétatif assumé et probe, même si un rien amputé d’un brin de « folie » schumanienne.

(Visited 214 times, 1 visits today)

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Adagio et Allegro pour alto et piano, op. 70 (transcription : Arnaud Thorette) ; Fantasiestücke pour clarinette et piano, op. 73 ; Trois Romances pour clarinette et piano, op. 64 (transcription) ; Märchenbilder pour alto et piano, op. 113 ; Märchenerzählungen pour clarinette, alto et piano, op. 132. Jean-Luc Votano, clarinette ; Arnaud Thorette, alto ; Johan Farjo, piano. 1 CD Cypres. Réf. CYP 1667, code barre : 5 412217 016678. Enregistré à la Salle Philharmonique de Liège du 17 au 20 avril 2011. Notice bilingue : français, anglais. Durée : 58’24.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.