tous les dossiers(1)

Théâtre des Champs-Elysées, le livre du centenaire

À emporter, Essais et documents, Livre

Théâtre, Comédie et Studio des Champs-Elysées, trois scènes et une formidable aventure. Ouvrage collectif. Comité éditorial : Raymond Soubie et Alain Destrem. Introduction par Jean-Pierre Jouyet, Directeur général de la Caisse des Dépôts. Co-édition Verlhac Editions et 15.Montaigne. 1 livre avec 1 CD (Sacre du Printemps par Pierre Boulez, enregistrement public 1963), application iPad avec contenu multimédia additionnel offerte pour tout acquéreur du livre. Format 38×26 cm. ISBN : 978-2-36595-011-4. 660 pages. Poids : 3,2 kg. Prix : 89€.

1 théâtre, 3 scènes, plus de 3 kg, plus de trois heures de contenu audiovisuel sur application iPad, 34 auteurs, 100 ans, 500 illustrations, 660 pages, un texte fort d’1,5 millions de signes, les chiffres du  livre du centenaire du Théâtre des Champs-Elysées donnent à eux seuls la mesure de l’importance que joue cet édifice dans l’histoire culturelle française, que ce soit sur le plan architectural, théâtral et musical. Le parcours du Théâtre, qui réunit des milliers d’artistes et 300.000 spectateurs par an,  est éblouissant depuis la création mythique du Sacre du printemps. Enumérer les artistes majeurs qui s’y sont produits revient à éplucher le bottin mondain, de Claudio Abbado à Teresa Zylis-Gara.

Pour traiter un sujet aussi large, l’approche choisie par Raymond Soubie et Alain Destrem a le mérite d’être méthodique et efficace. Le livre s’ouvre par une passionnante section architecturale depuis la construction jusqu’aux dernières restaurations qui ont permis de redonner au Théâtre une programmation lyrique. Il adopte ensuite un parcours chronologique avec des focus sur les artistes, les troupes ou les événements. Comme il se doit, le Sacre du printemps parcourt tout le livre, depuis sa création le 29 mai 1913 (rare et très vivant témoignage de Gabriel Astruc, l’homme qui a fait le Théâtre) jusqu’à la récréation du ballet en septembre 1990 par le Joffrey Ballet, en passant par le concert du cinquantenaire avec Pierre Boulez en chef d’orchestre qui fait ses premières armes à la tête d’un Orchestre national de la RTF qui fait au mieux pour répondre aux exigences du chef (l’enregistrement est fourni sur un CD offert avec le livre).

L’iconographie est extrêmement riche, et s’avère particulièrement intéressante jusqu’aux années 70-80. Tout ouvrage commémoratif a deux difficultés à surmonter, que sont les périodes les plus récentes et les pages sombres de l’Histoire. Force est de constater qu’on trouve là les deux points faibles de cette publication. La période la plus récente – soit les cent dernières pages – abuse de visuels officiels des artistes et des productions, et l’approche manque de distance et de personnalité. C’est sans doute inévitable car les protagonistes sont encore vivants, et on peut admettre que c’est un inconvénient mineur au regard de l’ensemble de la réalisation.

Plus curieux pour un ouvrage porté et financé par la Caisse des Dépôts, et qui in fine porte la voix de la France dans le domaine artistique, est la brièveté de la section consacrée à la période de l’Occupation. Adoptant une approche purement factuelle, elle se limite à énumérer les artistes qui se sont produits sur les scènes du théâtre. Willem Mengelberg, qui y dirigera encore début 1944, y est décrit comme « proche du régime nazi », mais c’est la seule occurrence de ce mot dans les 9 pages consacrées à cette période noire durant laquelle Radio-Paris, l’instrument de contrôle médiatique mis en place par les nazis, s’installe au Théâtre. On y apprend qu’elle est une « radio plutôt lénifiante » et qu’à « à l’automne 1941, Radio-Paris crée son joyau : un grand orchestre de qualité » composé de différentes formations qui « participeront toutes à ces festivités données au Théâtre ». « Ce Grand Orchestre de Radio-Paris, constitué de musiciens français de haut niveau, réalise un travail considérable  (…) devenant ainsi l’un des plus formidables outils de propagande de l’Allemagne. » (sic).

Par ses silences et sa profusion, le livre du centenaire du Théâtre des Champs-Elysées est à l’image de son sujet, monumental et édifiant.

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.