À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Johann Ludwig Krebs : Les derniers Bonus

Plus de détails

Johann Ludwig Krebs (1713-1780) : Prélude et fugue en si bémol majeur KWV 823 ; Sonate en la mineur KWV 838 , Quatre chorals KWV 516, 518, 530, 537 ; Six fugues KWV 843-8 ; Six sontas KWV 832-7. Felix Friedrich à l’orgue Eule (2001) de la cathédrale de Zeitz (Allemagne). 2 CDs Querstand VKJK 1123 (vol 11). Code barre : 4025796011234. enregistré en juin 2011. Livret bilingue allemand/anglais. Durée totale 54’48 » + 51’35 ».

 

Commencée en 1998, l’intégrale de l’oeuvre pour orgue de par Felix Freidrich semble arriver à son terme. Déjà 10 volumes parus dont le dernier, très remarqué, enregistré en 2001 sur l’orgue mythique Hildebrandt de Naumburg, alors tout juste restauré. Cette somme qui fait acte de référence, englobe également les œuvres où d’autres instruments se mêlent à l’orgue : la flute, la trompette, le hautbois, ou encore le chœur. Toutes ces œuvres ont de plus été enregistrées sur les plus beaux orgues historiques de Saxe. Krebs est connu comme ayant été le meilleur élève de Bach. Il su s’inspirer harmonieusement de son illustre maitre par des compositions de même style, contrapuntiques ou directement liées aux mélodies de chorals. Le mélomane est ainsi habitué avec sa musique, à une continuité qui se perpétua par la filière de Mendelssohn, jusqu’à Schumann et Brahms.

Mais voici que par quelque miracle musicologique, de nouvelles œuvres furent mises à jour dans les années 2000, venant ainsi compléter un catalogue déjà copieux. Ce ne seraient que quelques pièces de plus, si cela n’était que leur style est bien différent. En effet, les fils de Bach, du même âge que Krebs, initièrent le fameux style classique qui aboutit à Haydn, Mozart et Beethoven. Ces pièces révèlent que Krebs lui-même fut charmé par ce nouveau style à la mode, et c’est la grande découverte de cet album. Si quelques chorals retrouvés restent encore dans la lignée du père Bach, ainsi que diverses fugues, il n’en va pas de même pour les six sonates, chacune en trois mouvements, et qui rappellent irrésistiblement celles écrites à la même époque par Karl Philip Emmanuel Bach. Le style galant est là, la spécificité même de l’orgue s’estompe au profit d’une écriture de type « Forte-piano ». Voilà bien un aspect nouveau de l’art de Krebs que l’on découvre ici.

Pour ce volume 11 composé de deux cds, qui couronne et achève en beauté (enfin !) cette intégrale, a choisi un orgue récent, mais reconstruit dans un buffet ancien de Fickert de 1718, constitué de deux parties de part et d’autre du chœur de la cathédrale de Zeitz. L’ornementation baroque est somptueuse, des palmiers ouvragés, tels des cariatides, soutiennent les buffets de par de d’autre. A intérieur, le facteur Hermann Heule a reconstruit en 2001 un matériel sonore et mécanique neufs, dans l’esprit de l’orgue d’origine, disparu et remplacé au fil du temps par un instrument médiocre.

, en grand spécialiste de Krebs, nous charme par une approche ludique, proche du « sturm und drang » cher aux fils de Bach. Les registrations claires traduisent parfaitement ce discours tourné vers l’avenir. Cette dernière pierre à l’édifice fait de cette intégrale une référence incontournable.

(Visited 75 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johann Ludwig Krebs (1713-1780) : Prélude et fugue en si bémol majeur KWV 823 ; Sonate en la mineur KWV 838 , Quatre chorals KWV 516, 518, 530, 537 ; Six fugues KWV 843-8 ; Six sontas KWV 832-7. Felix Friedrich à l’orgue Eule (2001) de la cathédrale de Zeitz (Allemagne). 2 CDs Querstand VKJK 1123 (vol 11). Code barre : 4025796011234. enregistré en juin 2011. Livret bilingue allemand/anglais. Durée totale 54’48 » + 51’35 ».

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.