Danse , La Scène, Spectacles Danse

Deux performers hors normes pour Robyn Orlin

Plus de détails

Théâtre de la Bastille. Dans le cadre du Festival d’Automne. 22/XI/13. Robyn Orlin : In a world full of butterflies, it takes balls to be a caterpillar… some thoughts on falling… Deux propositions de Robyn Orlin, avec Elisabeth Bakambamba Tambwe et Eric Languet. Création lumières : Lais Foulc. Costumes : Birgit Neppl. Son : Cobi Von Tonder.

 

Nouveau rendez-vous de la saison sud-africaine dans le cadre du Festival d’Automne avec deux solos de créés sur mesure pour des performers hors normes.

robyn_orlinProjet assumé de ce spectacle : évoquer la chute, depuis celle d’Icare aux Twin Towers de New-York. Avec quelles recettes ? Des adresses répétées au public, des commentaires sur la chorégraphe, des apartés incongrus… dans une complicité manifeste avec ces interprètes à forte personnalité.

Elisabeth Bakambamba Tambwe, la Congolaise, a compris qu’elle ne pourrait jamais être un papillon, malgré le titre long et alambiqué du spectacle. En attendant, elle rampe au milieu des tentes Quechua dont elle a fait son ordinaire. Chenille devenue chrysalide dans son incroyable robe tube, elle se transforme à vue en Loïe Fuller tapette à mouche, en Grace Jones performeuse ou en meneuse de revue dégustant des chenilles séchées. L’occasion d’invoquer des figures noires de la soul ou de la politique afro-américaine, comme Aretha Franklin, Bessie Smith ou Angela Davies. Epatant !

Après un solo plein de surprises et très engagé, elle est éjectée de scène par un Eric Languet, danseur et chorégraphe installé à La Réunion, après une longue expérience à l’Opéra de Paris et au ballet royal de Nouvelle-Zélande. Véritable bête de scène, il débarque en imper exhibitionniste version Columbo. Surfeur émérite, le danseur ex-classique épouse la vague, et c’est hilarant.

Avec ce double duo, a réussi son pari. Elle retrouve l’énergie et la radicalité de ses débuts, tout en poursuivant ses vieux démons : la peur du déclassement et l’envie assumée de sortir du cadre.

Crédit photographique : © Thomas Lachambre

(Visited 255 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre de la Bastille. Dans le cadre du Festival d’Automne. 22/XI/13. Robyn Orlin : In a world full of butterflies, it takes balls to be a caterpillar… some thoughts on falling… Deux propositions de Robyn Orlin, avec Elisabeth Bakambamba Tambwe et Eric Languet. Création lumières : Lais Foulc. Costumes : Birgit Neppl. Son : Cobi Von Tonder.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.