À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Un orgue nordique dans les Hautes-Pyrénées

Plus de détails

Heinrich Scheidemann (1595-1663) : Preambulum n° 7, 11, 12 et 5 ; Fuga n° 15 ; Chorals « In dich hab  » et  » Von Himmel hoch « . Franz Tunder (1614-1667) : Choral  » Komm Heiliger Geist « . Dietrich Buxtehude (1637-1707) : Ciacona en ré mineur ; Choral  » Mit Fried und Freud « . Vincent Lübeck (1656-1740) : Praeludium en ré mineur ; Choral Fantaisie  » Ich ruf zu dir « . Anne-Laure Touya, soprano. Antonio Guirao Valverde, baryton. Gilbert Vergé-Borderolle à l’orgue Yves Köenig (2011) de l’église Saint-André de Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées). 1 CD Edition Script Adour. Code barre inexistant. Enregistré par Jean Arbus en mai 2013. Texte bilingue français anglais. Durée totale 62′.

 

verge_lucstsauveur_arbusLa période précédant Johann Sebastian Bach est en matière d’orgue, l’une des plus fécondes. Cette fameuse école du Nord représentée par son chef de file , a produit en cette époque faste, une multitude de petits et grands chefs d’œuvre, dont ce disque reflète quelques aspects.

Les pièces musicales sont composées pour une utilisation directe au sein de l’office luthérien : préludes, chorals sous diverses formes, variations. Le présent programme alterne harmonieusement ces diverses formes en un concert spirituel judicieusement construit. Les chorals sont introduits dans leur version chantée, avec les belles voix stylées d’ et d’. L’orgue, lui, se déploie aisément dans une belle acoustique, porté par des timbres dignes des plus beaux instruments de l’Allemagne du Nord. Avec seulement quatorze jeux, cet orgue modeste offre d’importantes ressources, exploitées de mains de maître par , porté hautement par la rhétorique d’un discours foisonnant de toutes parts.

Les divers préludes présentent des registrations variées, du plus intime au plus solennel. Les chorals, eux, demandent encore plus de possibilités sonores, car souvent très développés en Chorals Fantaisie proche du quart d’heure ! « Ich ruf zu dir » de , organiste à Stade, en est le plus bel exemple : les couleurs s’assemblent, parfois rehaussées par un tremblant doux des plus réussi, chaque timbre rappelle les beaux Schnitger du nord, seule la trompette du clavier principal se rapproche d’avantage des intonations à la française.

Il faut noter l’excellence de cette production, tant sur le plan musical que technique. La prise de son est remarquable de précision, le discours est perçu dans ses moindres détails. Ce disque ne bénéficiant hélas que d’une diffusion limitée, on pourra avantageusement l’obtenir auprès de l’office du tourisme de Luz-Saint-Sauveur.

(Visited 166 times, 1 visits today)

Plus de détails

Heinrich Scheidemann (1595-1663) : Preambulum n° 7, 11, 12 et 5 ; Fuga n° 15 ; Chorals « In dich hab  » et  » Von Himmel hoch « . Franz Tunder (1614-1667) : Choral  » Komm Heiliger Geist « . Dietrich Buxtehude (1637-1707) : Ciacona en ré mineur ; Choral  » Mit Fried und Freud « . Vincent Lübeck (1656-1740) : Praeludium en ré mineur ; Choral Fantaisie  » Ich ruf zu dir « . Anne-Laure Touya, soprano. Antonio Guirao Valverde, baryton. Gilbert Vergé-Borderolle à l’orgue Yves Köenig (2011) de l’église Saint-André de Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées). 1 CD Edition Script Adour. Code barre inexistant. Enregistré par Jean Arbus en mai 2013. Texte bilingue français anglais. Durée totale 62′.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.