À emporter, Biographies, Livre

Olivier Greif révélé par ses amis

Plus de détails

We are the words. – Olivier Greif, compositeur. Entretiens avec ses amis, recueillis par Anne Bramard-Blagny. Avant-propos d’Alexis Galpérine, préfance par Henri Dutilleux, introduction de Philippe Hersant. Delatour France. 148 pages. ISBN 978-2-7521-0164-8 ; juin 2013. 19 €

 

Olivier Greif - We are the wordsWe are the words, livre d’entretiens de musiciens et de proches d’, tire sa substance du vaste hommage rendu au compositeur par Anne Bramard-Blagny (12 DVDs Timpani, Clef ResMusica), autant qu’il le prolonge. L’ouvrage reprend en effet les entretiens qu’elle avait filmés, mais le format de l’écriture permet de les reproduire sans coupure, et pour nombre d’entre eux de les compléter, de les enrichir par un travail de réécriture.

Il en résulte un effet de concentration du propos, qui n’est pas fondamentalement différent du support filmé, mais qui permet de faire ressortir de manière plus nette les œuvres saillantes, au premier chef les Chants de l’âme, le Concerto pour violoncelle Durch Adams Fall, les Lettres de Westerborck, l’Office des Naufragés,  Ich Ruf  zu Dir, le Requiem et la Sonate de Requiem.

De manière similaire aux enregistrements vidéos, l’approche ne se veut pas musicologique, il s’agit de recueillir des témoignages, de chercher à connaître un créateur par l’expérience qu’en ont eu des hommes et des femmes, musiciens reconnus ou en développement, ou simples amis. Certains thèmes sont récurrents au fil des entretiens, comme la mort, l’angoisse, la noirceur, l’exigence émotionnelle de cette musique, mais également l’espoir qu’elle peut porter, ainsi que les éléments de gravité et de légèreté enfantine de l’homme Greif. L’homme et son œuvre visant à la lumière tout en étant fort pourvus en zones de mystères, chacun est poussé, défié par le sujet, et l’exercice de défense ne tourne pas à la complaisance.

Au fond c’est peut-être là que réside la meilleure démonstration de la fascination sincère que suscite sur son entourage, et du potentiel d’adhésion que sa musique a vocation à susciter auprès du public : près de quarante témoins se succèdent à la barre, et avec très peu de redites et sans qu’ils se connaissent entre eux, composent le portrait d’un homme parti à cinquante ans avant qu’il ait tout dit, mais laissant une œuvre aboutie, humaniste et hors des modes, dont le temps ouvrira progressivement l’accès aux salles de concert.

Plus de détails

We are the words. – Olivier Greif, compositeur. Entretiens avec ses amis, recueillis par Anne Bramard-Blagny. Avant-propos d’Alexis Galpérine, préfance par Henri Dutilleux, introduction de Philippe Hersant. Delatour France. 148 pages. ISBN 978-2-7521-0164-8 ; juin 2013. 19 €

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.