Flash info

Vueling n’aime pas la musique

 

Dans la série infinie « les instruments à cordes dans les avions », une nouvel épisode s’est déroulé ce weekend à l’aéroport d’Orly, entre le et la compagnie low-cost Vueling (filiale d’Air France et Iberia). Alors qu’un violoncelle nécessite de facto un siège passager supplémentaire, violons et alto sont ordinairement, après négociation, autorisés en bagage en cabine. Pas pour Vueling, qui impose l’instrument en soute (pour 100€ de plus par instrument, soit plus cher que le coût du billet, avec les risques que cela comporte) ou… sur les genoux des musiciens pendant le vol, en dehors de leurs étuis.

Le récit complet (en anglais) sur The Strad.

 
Mots-clefs de cet article

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.