Les poètes au piano, par membres de l’Académie de l’Opéra Comique

Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Paris, Opéra-Comique, 12 et 14-I-2014.
12-I-2014 : poèmes de Jean de La Fontaine, avec œuvres de : Charles Gounod (1818-1893), Benjamin Godard (1849-1895), Isabelle Aboulker (1938-), Charles Lecocq (1832-1918), André Caplet (1878-1925) ; Jacques Offenbach (1819-1880). Avec : Roxane Chalard, soprano ; Christianne Bélanger, mezzo ; Laurent Deleuil, baryton.
14-I-2014 : poèmes de Victor Hugo, avec œuvres de : Gabriel Fauré (-), Bemjamin Britten (1913-19), Reynaldo Hahn (1874-1947), Georges Bizet (1838-1875), Jules Massenet (1842-1912), Vincent d’Indy (1851-1931), Richard Wagner (1813-1883), Franz Liszt (1811-1886), Camille Saint-Saëns (1835-1921). Avec : Judith Fa, soprano ; Yete Queiroz, mezzo ; Mark van Arsdale, ténor. Emmanuel Christien, piano.

L'ACADEMIE DE L'OPERA COMIQUE 2013-2014Pour la deuxième année de son Académie, l’Opéra-Comique présente une série de cinq récitals intitulés « Les poètes au piano ». Chaque concert est dédié à un poète français : Jean de La Fontaine, Victor Hugo, Charles Baudelaire, Théophile Gautier et Paul Verlaine. Les compositeurs représentés sont majoritairement français, et il n’y a plus de normale quant à la vocation de cette Académie : former les jeunes chanteurs spécifiquement à l’art lyrique français.

Tout en étant concentré en grand partie sur le 19e siècle et au début du 20e, une grande variété de styles et d’écritures de ces mélodies constituant le programme serait plus que bénéfique pour les musiciens, pour affiner leurs expressions. Ainsi, pour le premier récital consacré à Jean de La Fontaine, on peut entendre tour à tour un style du 18e siècle (Tout l’univers obéit à l’amour de Gounod), écriture évoquant les Histoires naturelles de Ravel (La cigale et la fourmi et Le loup et l’agneau de Caplet), des compositions à caractère essentiellement théâtral (Le savetier et le financier, La grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf et la Chauve-souris et les deux belettes de Lecocq ; Le corbeau et le renard et La cigale et la fourmi d’Offenbach) ou un héritage du romantisme (Godard) ou encore un raffinement sur la lignée de Debussy et de Poulenc (Aboulker). Dans le deuxième récital sous le thème de Victor Hugo, parmi les compositeurs français et de leur tradition (Fauré, Bizet, Massenet, d’Indy, Saint-Saëns, Hahn et Liszt), on trouve Britten (Nuit de juin et L’Enfance) et Wagner (L’Attente).

Quant à l’interprétation, si chaque artiste a un niveau très élevé sur le plan de la voix et de la caractérisation musicale exigée par le programme – ce qui est loin d’être facile avec une telle diversité stylistique –, la prosodie et l’articulation de certains laissent à désirer, selon les répertoires. Cependant, nous apprécions particulièrement la clarté de la diction et de l’expression chez Laurent Deleil et , une présence scénique incontestable et une appropriation du caractère de chaque pièce avec celui de sa voix par Christianne Belanger. Si , qui a tenu tout récemment le rôle de Rose dans Lakmé de Delibes à la Salle Favard, avait une difficulté dans l’articulation au début (Gounod), elle semble avoir retrouvé son talent dans Aboulker (intervalles écartés et expression subtile) et Lecocq (effets visuels par la couleur vocale). Chez et , les voyelles sont plus audibles que les consonnes, ce qui rend souvent les paroles floues.

La série se poursuivra au mois de mai avec les poèmes de Gautier et de Verlaine, et nous y plaçons beaucoup d’espoir pour découvrir d’autres facettes de ces jeunes chanteurs talentueux.

Crédit photo : l’Académie de l’Opéra-Comique promotion 2013-14 © Pierre Grosbois

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.