À emporter, CD, Musique symphonique

Fin d’intégrale Mahler par Nott

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°6 en la mineur « Tragique » ; Symphonie n°8 en mi bémol majeur « Symphonie des Mille ». Manuela Uhl, Michaela Kaune et Marisol Montalvo, soprano ; Lioba Braun et Janina Baechle, altos ; Stefan Vinke, ténor ; Michael Nagy et Albert Dohmen, barytons. Chor der Bamberger Symphoniker, direction : Celso Antunes ; Tschechischer Philharmonischer Chor Brünn, direction : Petr Fiala ; Windsbacher Knabenchor, direction : Karl-Friedrich Beringer. Bamberger Symphoniker-Bayerische Staatsphilharmonie, direction : Jonathan Nott. 2Cd Tudor. Référence : 7191 et 7192. Notice de présentation en : allemand, anglais et français. Enregistré en 2008 et 2010. Durée : 80’34 et 78’37

 

tudor mahler 8 nottAvec ces deux volumes, le chef d’orchestre termine son intégrale des Symphonies de à la tête de son pour le label suisse Tudor. Le chef a pris son temps en menant sa barque mahlérienne sur près de 10 ans : le premier volume dédié à la Symphonie n°5 fut publié en 2003.

Le travail de Nott est très caractéristique du Mahler des années 2000-2010, tant le chef cherche à cerner au plus près les caractéristiques des œuvres, souvent analysées à la source du matériau instrumental. Dès lors, le chef anglais, l’un des plus intéressants de la scène actuelle, alterne les réussites comme dans les Symphonies n°4, n°5 et n°9 et les déceptions comme dans une Symphonie n°3, trop chirurgicale et analytique pour émouvoir.

Dans la Symphonie n°6, le chef renoue avec le succès et impose une lecture à la fois puissante, intelligente dans sa recherche des contrastes et acérée dans sa mise en avant des saillants expressionnistes du ton mahlérien. La machine orchestrale tourne à plein régime et sans pousser ses forces, le chef impose une interprétation engagée et tendue qui s’appuie sur une phalange sublime tant dans sa force collective que dans ses individualités. Moins enragée que celle de Valery Gergiev (LSO Live), cette lecture est assurément l’une des plus belles de notre XXIe siècle.

On retrouve ce mix d’analyse et d’élan dans une Symphonie n°8 riche en nuances et en énergies. Le chef se plait à mettre en avant les pupitres d’un orchestre à la plastique irréprochable. La distribution est solide et homogène (c’est assez rare dans cette symphonie), quant aux masses chorales, elles sont exceptionnelles. On notera la présence  d’un chœur tchèque, aux côté des musiciens bavarois. La portée historique est forte car l’ a été fondé, en 1946,  par des musiciens germanophones fuyant la Tchéquie. Cette nouvelle lecture, de très haut niveau, s’adjoint aux nombreuses excellentes versions récentes de la démesurée Symphonie des mille, particulièrement gâtée au disque depuis 10 ans avec les albums de Simon Rattle (EMI), Kent Nagano (HM), Valery Gergiev (LSO Live) ou encore Michael Tilson-Thomas (SFS Media).

Très bien enregistrés et complétés par des notices exhaustives, ces deux disques font honneur au métier de producteur discographique.

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°6 en la mineur « Tragique » ; Symphonie n°8 en mi bémol majeur « Symphonie des Mille ». Manuela Uhl, Michaela Kaune et Marisol Montalvo, soprano ; Lioba Braun et Janina Baechle, altos ; Stefan Vinke, ténor ; Michael Nagy et Albert Dohmen, barytons. Chor der Bamberger Symphoniker, direction : Celso Antunes ; Tschechischer Philharmonischer Chor Brünn, direction : Petr Fiala ; Windsbacher Knabenchor, direction : Karl-Friedrich Beringer. Bamberger Symphoniker-Bayerische Staatsphilharmonie, direction : Jonathan Nott. 2Cd Tudor. Référence : 7191 et 7192. Notice de présentation en : allemand, anglais et français. Enregistré en 2008 et 2010. Durée : 80’34 et 78’37

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.