Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonie n°55 en Mi bémol majeur ; Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano et orchestre n°4 en Sol majeur ; Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Symphonie n°39 en Mi bémol majeur. Nikita Magaloff, piano ; Berliner Philharmoniker, direction : Rudolf Kempe. 1 CD Testament. Référence SBT 1492. Enregistré en 1962. Notice de présentation en : anglais et allemand. Durée : 80’32

 

testament kempe salzbourgLe label Testament documente le grand chef d’orchestre au festival de Salzbourg 1962.  Bien connu des rives de la Salzach, le musicien était également un habitué du pupitre de l’ qu’il dirigeait régulièrement depuis 1955 en concert et au disque. Cette collaboration déboucha sur de nombreux incunables de l’histoire de l’enregistrement à commencer par un légendaire Requiem Allemand de Brahms et des miraculeux Kindertotenlieder de Mahler avec (EMI-Naxos).

Le programme de ce concert est on ne peut plus classique, mais il met en avant la compréhension stylistique du chef dans un répertoire où il a toujours excellé.

La Symphonie n°55 de Haydn est ciselée avec humour et légèreté, loin de l’image massive du Haydn d’alors. Le dernier mouvement « Presto » est un modèle de dentelle musicale sous cette baguette qui fait virevolter les pupitres de l’orchestre de Berlin. La lecture de la Symphonie n°39 de Mozart, dont Kempe laissa un enregistrement essentiel à la tête du Royal Philharmonic Orchestra de Londres (Testament), est portée par une lumière intemporelle  de classicisme et de grand classe orchestrale. On tient là une quadrature du cercle d’une certaine forme d’excellence qui traverse toutes les générations de musiciens.

Entre ces deux symphonies, le pianiste Nikita Magaloff se présentait dans le Concerto n°4 de Beethoven dont il offre une lecture à la fois poétique et très maîtrisée digitalement. L’entente avec s’avère absolument parfaite de complicité et de musicalité.

On retiendra donc ce disque comme une archive essentielle pour découvrir ce musicien, en complément de l’indispensable coffret édité chez EMI, désormais Warner.

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Symphonie n°55 en Mi bémol majeur ; Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano et orchestre n°4 en Sol majeur ; Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Symphonie n°39 en Mi bémol majeur. Nikita Magaloff, piano ; Berliner Philharmoniker, direction : Rudolf Kempe. 1 CD Testament. Référence SBT 1492. Enregistré en 1962. Notice de présentation en : anglais et allemand. Durée : 80’32

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.