Danse , La Scène, Spectacles Danse

Daniel Linehan signe un karaoké intello sur la justice

Plus de détails

Théâtre de la Commune d’Aubervilliers. 3/VI/14. Dans le cadre des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine St Denis. Daniel Linehan : The Karaoke Dialogues. Conception, chorégraphie : Daniel Linehan. Dramaturgie : Aaron Schuster. Scénographie : 88888. Création lumière : Jan Fedinger. Costumes : Frédérick Denis. Interprétation, création : Cédric Andrieux ou Daniel Lineha, Yumiko Funaya, Néstor García Díaz, Kennis Hawkins, Anneleen Keppens, Anne Pajunen, Víctor Pérez Armero.

L’intérêt pour le langage de , chorégraphe américain en résidence à l’Opéra de Lille, ne se dément pas. Après Zombie Aporia, créé en 2011, il va plus loin en appuyant son dernier spectacle The Karaoke Dialogues sur des textes qui parlent de justice, exclusivement dits en anglais.

the_karaoke_dialogues_0022_c_frederic_iovinoSi, au début du spectacle, fragments de mots et de phrases reconstituent une sorte de Volapük, mêta-langage dont nous devons artificiellement combler les trous, les acteurs-danseurs passent progressivement des bribes de textes aux extraits significatifs de La République de Platon, de L’Orestie d’Eschyle, de Crime et Châtiment de Dostoïevski ou du Procès de Kafka. Un seul point commun entre tous ses extraits : ils dessinent une justice dictatoriale qui modèle la société et les citoyens à sa façon. Le jugement et l’accusation, le mensonge et la vérité sont mis dos à dos par la confrontation de ces textes entre eux.

Pour dire la Loi, a choisi l’apparente innocence de jeunes et beaux danseurs, vêtus d’une incroyable garde-robe de vêtements à fleurs. Une bouffée de fraîcheur qui contraste avec l’austérité du propos et l’application de la danse, qui illustre les mots plus qu’elle ne les souligne.

Pour ce pas décrocher de cet exercice purement intellectuel, il est vivement conseillé d’être anglophone. Tous les textes sont énoncés en anglais, et le sur-titrage en français se révèle d’une lecture fastidieuse. Même s’il est intéressant, le dispositif est répétitif et le spectacle trop long (90 minutes !). Au fil des mots, il perd de sa cohérence et son fil conducteur. On peine à suivre les danseurs dans leurs joutes oratoires dignes d’un concours d’élocution.
Dommage, car la danse était belle et l’intention louable, mais à trop intellectualiser un concept, le risque est de minimiser son impact sur le spectateur.

Crédit photographique : © Frédéric Iovino

(Visited 174 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre de la Commune d’Aubervilliers. 3/VI/14. Dans le cadre des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine St Denis. Daniel Linehan : The Karaoke Dialogues. Conception, chorégraphie : Daniel Linehan. Dramaturgie : Aaron Schuster. Scénographie : 88888. Création lumière : Jan Fedinger. Costumes : Frédérick Denis. Interprétation, création : Cédric Andrieux ou Daniel Lineha, Yumiko Funaya, Néstor García Díaz, Kennis Hawkins, Anneleen Keppens, Anne Pajunen, Víctor Pérez Armero.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.