Flash info

La soprano Tamar Iveri perd des engagements en raison de ses propos homophobes

 

Après Angela Gheorghiu qui donnait son avis (navrant) sur l’affaire Pereira / Scala, une autre soprano a décidé de s’exprimer. Pas pour le meilleur.

, via sa page Facebook, a décidé d’écrire une lettre ouverte au Président de la république de Géorgie, son pays natal. La Géorgie envisage de légaliser le mariage gay et l’adoption par des couples homosexuels, engendrant des manifestations importantes dans tout le pays de la part des conservateurs, l’Eglise grégorienne orthodoxe étant leader du mouvement. La deuxième « Marche des libertés » (Gay Pride) à Tbilissi a été le théâtre d’affrontements violents – comme la première en 2013.

a donc décidé d’haranguer publiquement le Président géorgien Guiorgui Margvelachvili, ce dernier ayant condamné les violences des anti-mariage gay. Les propos polémiques de la soprano ont soulevé une vague de protestations en Australie, lieu de son prochain engagement en Desdemona (Otello de Verdi). Opera Australia n’a toutefois pas envisagé d’annuler son contrat.

En revanche Peter de Caluwé, directeur général de La Monnaie de Bruxelles, a décidé de casser ses engagements (article en néerlandais) pour Un Ballo in machera en 2014/2015.

Tamar Iveri a présenté ses excuses avec les arguments habituels : « j’ai des amis gays ». Un peu comme les racistes qui ont tous un ami africain ou maghrébin. Elle prétend aussi que ce serait son mari qui aurait abusé de sa page Facebook à son insu…

 

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.