Flash info

Décès du chef d’orchestre Lorin Maazel (1930-2014)

 

Le monde musical vient de perdre un de ses grands maîtres de la direction d’orchestre. est décédé aujourd’hui dimanche 13 juillet des suites d’une pneumonie à Castelton (Virginie, Etats-Unis)

Venu d’une famille de musiciens russes d’origine juive installés aux Etats-Unis, naît toutefois en France (à Neuilly-sur-Seine) mais n’y a pas vraiment vécu. Enfant prodige il dirige son premier orchestre à seulement huit ans et est invité par le (l’orchestre de Toscanini) en 1941 pour un concert radiodiffusé. Il suit sa formation de musicien (violon, composition et direction d’orchestre) à Pittsburgh – la ville d’installation des Maazel – et se perfectionne auprès de Pierre Monteux.

Ses premiers engagements en tant qu’adulte sont avec le Gershwin Concert Orchestra dans les années 50 (un orchestre fondé par Ira Gershwin pour défendre l’héritage musical de son frère) et se poursuivent en Allemagne. Son engagement au Festpielhaus de Bayreuth dans les années 60 est hautement symbolique du renouveau que Wieland et ont voulu donner à leur festival après la guerre. Il poursuit sa carrière à Berlin (Deutsche Oper et RSO Berin) jusqu’en 1975.

En 1972 il succède à à la tête du Cleveland Orchestra, qu’il quitte en 1982 pour ne plus jamais le diriger. En 1977 c’est l’Orchestre national de France qui l’appelle, poste qu’il garde jusqu’en 1991. En parallèle il dirige à plusieurs reprise le Staatsoper et l’Orchestre philharmonique de Vienne et assume à plusieurs reprises (jusqu’en 2005) les Concerts du Nouvel an.

Cette « boulimie » de travail culmine dans les années 80, puisque en plus de Vienne et Paris il prend en charge l’Orchestre de Pittsburgh et brigue la succession de Karajan à Berlin. Critiqué de ne pas s’impliquer dans les orchestres dont il a la charge, il cesse toute relation avec l’Orchestre philharmonique de Berlin lors de la nomination de Claudio Abbado. Dans les années 90 Lorin Maazel ne gade en poste principal plus que Pittsburgh (jusqu’en 1996) et l’Orchestre de la Radio bavaroise (1993-2002). En 2002 il devient directeur musical du en succession de – ce dernier reprenant l’Orchestre national de France. Il quitte New York en 2009 quelques mois après un concert très remarqué en Corée du nord.

Dans les années 2000 il reprend son activité de compositeur avec l’opéra 1984 d’après Orwell, créé en 2005 au Royal Opera House de Londres. Il accepte en 2004 la direction de l’Orquestra de la Comunitat de Valencia (Espagne) dont le mandat était toujours en cours. Prévu pour succéder à à l’Orchestre philharmonique de Munich en 2012, son mandat commence finalement un an plus tôt après le départ précipité de son prédécesseur. Toutefois ses ennuis de santé l’obligent à renoncer à ce poste en ce début d’année 2014.

Lorin Maazel est signataire de plusieurs références discographiques majeures, et reste surtout le chef d’orchestre des principales productions cinématographiques d’opéras : Don Giovanni (1979, Joseph Losey), Carmen (1984, Francesco Rosi) et Otello (1986, Franco Zeffirelli)

 

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.