À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Ekaterina Litvintseva, la pianiste du cercle polaire

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Morceaux de fantaisie op.3, Moments musicaux op.16, Suite en ré mineur pour orchestre (transcription pour piano 1891), Morceaux de salon op.10 (Valse). Ekaterina Litvintseva, piano. 1 CD Profil PH14042. Enregistré en janvier 2014. Durée: 70:15

 

Ekaterina_Litvintseva joue la carte de la sensibilité et de la jeunesse pour un programme Rachmaninov convaincant.

On connaissait Hélène Grimaud pour ses loups,  on retiendra peut-être pour son enfance passée sous le cercle polaire à Anadyr, sur la mer de Béring, la ville la plus orientale de Russie où la neige couvre le sol 270 jours par an, et où le blizzard souffle 130 jours par an.

Si le livret du disque, véritable plaquette biographique, est illustré de beaux panoramas de toundra et de photos sépia d’une fillette dans la belle nature glacée, il n’est rien dit sur le fait qu’aux conditions climatiques rudes s’ajoute le chaos de la chute de l’Union Soviétique durant ses années d’apprentissage, qui fit perdre à cette ville de moins de 20.000 habitants le tiers de sa population en une dizaine d’années, et mit à mal la vie musicale dans tout le pays.

La pianiste a choisi un programme à son image, jeune, russe et qui met en valeur l’émotion. Toutes les œuvres proposées au programme ont été composées par Rachmaninov dans ses 20 ans, et l’affinité entre le musicien et l’interprète sont réelles. Le titre de l’album « La profondeur du non-dit » peut paraître emphatique, mais la pianiste l’explique comme étant ces secrets que l’on garde parce qu’on a peur de révéler ses émotions, d’être sans défense, et que la musique de s’applique à révéler. Les Morceaux de fantaisie et les Moments musicaux illustrent bien cette approche sensible et émotionnelle, et dans une moindre mesure la rare Suite en ré mineur au caractère plus hétérogène. Composée pour orchestre en 1891, seule la transcription avait été retrouvée en 2000 dans les archives du musée Glinka de Moscou.

L’interprétation est impeccable, tour à tour pleine de franchise, d’allant et de légèreté allusive, d’un lyrisme exempt de pathos, d’une délicatesse sans mièvrerie ni sensiblerie. Un beau disque carte de visite pour se faire connaître, et pour se laisser aller au plaisir d’un romantisme venu du froid.

(Visited 319 times, 1 visits today)

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Morceaux de fantaisie op.3, Moments musicaux op.16, Suite en ré mineur pour orchestre (transcription pour piano 1891), Morceaux de salon op.10 (Valse). Ekaterina Litvintseva, piano. 1 CD Profil PH14042. Enregistré en janvier 2014. Durée: 70:15

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.