À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Portraits et apparitions hallucinés par Olivier Greif

Plus de détails

Olivier Greif (1950-2000) : Les plaisirs de Chérence. Portraits et apparitions. Présentation par le compositeur de 9 des 11 Portraits et apparitions. Olivier Greif, piano. 2 CDs Triton TRI331195. Enregistré en 1998 et 2000. Notice de Brigitte François-Sappey. Durée : 113:36.

 

greif_apparitionsQuinze ans que ces archives hallucinées d’ interprété par lui-même attendaient d’être exhumées. Cette très longue attente permet de mesurer à quel point l’oeuvre du compositeur, comme il l’avait annoncé, devient évidente avec le recul du temps.

Si Les plaisirs de Chérence montrent un compositeur en pleine maîtrise de ses moyens et qui n’hésite pas à intégrer dans le même creuset des références aussi distantes que Lou Reed et (dont le Carillon de Passy inspire le mémorable Carillon de Chérence conclusif), le cycle de onze pièces Portraits et apparitions achevé en 1998 est un chef-d’oeuvre d’une heure qui  appartient au meilleur d’, exigeant par son intensité mais d’une intensité gratifiante car elle vous emporte avec elle.

Olivier Greif disait que ses œuvres devaient être jouées « dans un état hallucinatoire mais maîtrisé, un état de transe contrôlé, un état d’extrême inventivité » afin que l’interprétation soit « d’une intensité extrême, incandescente ». C’est exactement ce qu’il accomplit ce soir du 23 avril 2000, quelques semaines avant sa soudaine disparition, dans un concert privé enregistré de manière artisanale par un ami à l’abbaye de La Prée.

Ceux qui vont au concert classique pour se délasser avec de la musique comme il faut sauront éviter ces terres dramatiques et brûlantes. Les autres, ceux qui aspirent à une expérience pianistique qui balaie tout sur son passage jusqu’à une démentielle pièce finale (dédiée à Nicolas Bacri) se précipiteront sur ce document. De la musique à l’état incandescent, il ne s’en publie pas tous les jours. La preuve, celle-ci a attendu quinze ans pour être enfin rendue publique.

Pour rappel, le vaste hommage à Olivier Greif en 12 DVDs paru en 2013 chez Timpani.

Plus de détails

Olivier Greif (1950-2000) : Les plaisirs de Chérence. Portraits et apparitions. Présentation par le compositeur de 9 des 11 Portraits et apparitions. Olivier Greif, piano. 2 CDs Triton TRI331195. Enregistré en 1998 et 2000. Notice de Brigitte François-Sappey. Durée : 113:36.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.