Flash info

Fermeture de classes au conservatoire de Toulouse

 

Effet de la crise, restrictions budgétaires ou réorganisation de la part de la direction ?
Toujours est-il que malgré sa réputation d’excellence, le département de musique ancienne du conservatoire à rayonnement régional de Toulouse annonce la fermeture des classes de harpe, luth et cordes pincées, serpent, musette et flûte traversière dès la rentrée prochaine.
Les enseignants de ces disciplines ont été avertis par une lettre recommandée laconique. On note également la disparition de disciplines dites « parallèles » comme diminution et ornementation, justesse et tempérament, organologie. Les enseignements maintenus sont le violon baroque, l’alto et la viole d’amour, le violoncelle baroque, la viole de gambe, le hautbois baroque, le basson baroque, la sacqueboute, le cornet à bouquin et la trompette baroque, le continuo, le chant, ainsi que la flûte à bec, le pianoforte et l’histoire de la musique avec les ateliers de danses anciennes, anches et diminution.

 
  • Alex De Valera

    Quelle tristesse ! Je ne sais pas si l’anecdote est vraie mais il paraît que en plein « blitz » on a demande à Winston Churchill s’il allait faire des coupes dans le budget de la culture et il aurait répondu : « what do you think we are fighting for? »

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.