Flash info

Royal Opera House et BP : un partenariat controversé

 

En partenariat avec le pétrolier britannique BP, le Royal Opera House de Londres diffuse au Royaume-Uni sur des écrans géants (« BP Big Screens « ) certains de ses spectacles en arborant le logo de la compagnie pétrolière.

Le 2 juillet, la veille de la diffusion de Don Giovanni de Mozart, et le jour où BP, suite à un accord avec la justice américaine, a annoncé devoir payer une amende record (18,7 milliards de dollars) pour son rôle dans la marée noire de Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en 2010, 75 personnalités de la musique classique ont dénoncé dans une lettre ouverte sur le site du Guardian ce partenariat qui permettrait à BP en s’associant à des événements culturels de grande envergure tels que ceux-ci, « de s’acheter une légitimité sociale et de jeter un voile sur ses projets destructeurs de l’environnement. », soulignant que « le logo BP représente une tache sur la réputation internationale du Royal Opera House ».

De son côté le ROH argumente que le revenu généré par ce partenariat, datant de 1988, compense les restrictions budgétaires actuelles. Le ROH fait partie des 4 institutions partenaires de BP tout comme : le British Museum, les Tate galleries et la National Portrait Gallery.

 

(Visited 47 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.