À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Piano de Chostakovitch par Anna Vinnitskaya

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906- 1975) : Concerto pour piano, trompette et cordes, op.35; Concerto pour piano et orchestre, op.102; Concertino pour deux pianos, op.94; Tarantella pour deux pianos (transcription du film Le Taon op.97). Anna Vinnitskaya, Ivan Rudin, pianos. Kremerata Baltica, Vents de la Staatskapelle de Dresde. Direction : Omer Meir Wellber. 1 CD Alpha 203. Enregistrement en septembre 2014 à Dresde. Durée : 50 min.

 

Les Clefs ResMusica

anna-vinnitskaya_chostakovitchRéussite impeccable pour le premier disque d’ chez Alpha, consacré au piano de .

Excellent pianiste, Chostakovitch est surtout reconnu pour son sens du souffle symphonique et de l’orchestration, et pour l’intensité expressive de sa musique de chambre. Sans délaisser le piano (on pense aux 24 Préludes de 1932 et aux 24 Préludes et fugues de 1950), il n’a pas donné à l’instrument la part la plus lyrique ou dramatique de son oeuvre. Le disque composé par est relativement court – 50′ – mais a le mérite d’être fort bien composé avec des oeuvres toutes faciles d’accès et qui se partagent entre rythmes enjoués et moments plus élégiaques, avant de finir par la toute dernière oeuvre pour piano composée par Chostakovitch, la Tarentelle pour deux pianos, une transposition guillerette tirée de la musique du film Le Taon de 1954.

La pianiste russe, que l’on a pu entendre à la Roque d’Anthéron cet été où elle a fait forte impression, chante dans  son arbre généalogique. En matière d’authenticité « chostakovienne », on ne peut d’ailleurs pas faire beaucoup mieux : le programme qui réunit l’excellente et les vents de la  a été rodé au festival de Gohrisch près de Dresde, qui est LE festival consacré à Chostakovitch (il y avait composé son fameux Quatuor n°8), avant d’être enregistré dans la foulée.

Légèreté sans superficialité, virtuosité digitale sans sécheresse, rigueur rythmique sans raideur, le tout parcouru de moments plus graves sans pathos surjoué, le disque d’Anna Vinnitskaya est une introduction parfaite au piano de Chostakovitch.

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906- 1975) : Concerto pour piano, trompette et cordes, op.35; Concerto pour piano et orchestre, op.102; Concertino pour deux pianos, op.94; Tarantella pour deux pianos (transcription du film Le Taon op.97). Anna Vinnitskaya, Ivan Rudin, pianos. Kremerata Baltica, Vents de la Staatskapelle de Dresde. Direction : Omer Meir Wellber. 1 CD Alpha 203. Enregistrement en septembre 2014 à Dresde. Durée : 50 min.

 
Mots-clefs de cet article

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.