À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Premières œuvres pour orgue de Naji Hakim par Christoph Kuhlmann

Plus de détails

Haji Hakim (1955) : Symphonie en trois mouvements, The embrace of fire, Memor pour grand orgue, Hommade à Igor Stravinsky. Christoph Kuhlmann à l’orgue Seifert de la Marienbasilika de Kevelaer (Allemagne). 1 CD Ambiente ACD-2032. Code barre 4029897020324. Enregistré en mars 2014. Livret trilingue allemand français anglais. Durée totale : 66’55.

 

hakim_kuhlmann_ambiente
Ce disque est un témoin précieux de l’art de qui fut l’élève de et tour à tour organiste au Sacré-Cœur de Montmartre et à l’église de la Trinité à Paris. propose ici une lecture fidèle et flamboyante des premières œuvres de cet organiste-compositeur singulier.

Né à Beyrouth en 1955, fait ses études musicales à Paris auprès de Lean Langlais, qu’il considère comme son père en musique. Par la suite, il obtint ses prix au CNSM de Paris et devint titulaire de l’orgue du Sacré-Cœur. Cet instrument de Cavaillé-Coll, jadis construit pour le château d’Ilbarritz l’inspira grandement pour ses premières compositions. Sa musique renferme diverses influences puisées dans le post romantisme français : on pense à bien sûr, mais aussi Messiaen et Tournemire. Comme beaucoup d’organistes, ses œuvres sont à la croisée de l’improvisation et de la composition proprement dite, mues par un élan intuitif et sacré.

Cherchant son propre langage, il se libère de toute école et de tout courant musical connu. Il reste pour autant fidèle à la tonalité en laquelle il croit fermement, et au rythme pour lequel il reçoit les influences de Stravinsky et Bartók. Les modes orientaux l’inspirent aussi tel Messiaen. Les improvisations, à l’image de celles de Tournemire, sont pour lui également fertiles à son art de la composition.

Grâce au talent de , les œuvres de jeunesse de Naji Hakim sont transcendées fidèlement et de manière grandiose. Le choix de l’orgue symphonique de Kevelaer en Allemagne, proche de la conception même de l’orgue du Sacré-Cœur inutilisable hélas depuis pas mal de temps, permettent une mise en espace idéale à cette musique, qui puise son inspiration dans des thèmes bibliques ou des mélodies religieuses.

Un très beau disque porté par une prise de son très aérée et agréable à l’écoute, idéale pour se familiariser en douceur avec ce compositeur.

(Visited 298 times, 1 visits today)

Plus de détails

Haji Hakim (1955) : Symphonie en trois mouvements, The embrace of fire, Memor pour grand orgue, Hommade à Igor Stravinsky. Christoph Kuhlmann à l’orgue Seifert de la Marienbasilika de Kevelaer (Allemagne). 1 CD Ambiente ACD-2032. Code barre 4029897020324. Enregistré en mars 2014. Livret trilingue allemand français anglais. Durée totale : 66’55.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.