À emporter, CD, Musique de chambre et récital, Opéra

Récital Haendel avec Julia Lezhneva

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : « Disseratevi » extrait de La Resurrezione ; « Per dar pregio », extrait de Rodrigo ; « Lascia la spina », « Un pensiero », « Come nembo » et « Pure del cielo … Tu del ciel », extraits de Il trionfo del tempo e del disinganno ; « Tecum principiu », extrait du Dixit dominus », ouverture et « Pensieri », extraits de Agrippina ; Salve Regina, HWV 241 ; « Felicissima », extrait de Apollo e Dafne. Avec : Julia Lezhneva, soprano. Il Giardino Armonico, direction : Giovanni Antonini et Dmitry Sinkowsky. 1 CD. DECCA. 478 6766. Durée : 70’00’’.

 

HaendelLes récitals entièrement consacrés à Haendel ont fait légion ces dernières années. Celui de la jeune parvient-il à se détacher au sein d’une discographie particulièrement bien fournie ?

L’originalité du récital Haendel de réside essentiellement dans le choix du programme, exclusivement consacré à la période italienne du caro Sassone. Des extraits des premiers opéras du compositeur, le Rodrigo (1707) de Florence et l’Agrippina (1710) de Venise, côtoient ainsi les plus belles pages des deux grands oratorios romains, La Resurrezione (1708) et surtout Il trionfo del tempo e del disinganno (1707), ainsi qu’un air de l’exquise cantate pastorale Apollo e Dafne (1709-1710). La musique religieuse n’en est pas délaissée pour autant, grâce à un court extrait du Dixit dominus de 1707 et surtout à une très belle version du Salve Regina de la même année. Ceux qui considèrent – et ils sont nombreux ! – qu’il s’agit là de la plus belle période dans la créativité d’un tout jeune Haendel seront tout naturellement aux anges.

Dans toutes ces pièces, la jeune soprano russe fait preuve d’une virtuosité déconcertante, autant dans la rapidité et la précision de ses vocalises que dans sa maîtrise du souffle et sa science du legato. Mais si la musicienne reste en tout point irréprochable, peut-être pourra-t-on considérer que la caractérisation et la théâtralité – le grand air d’Agrippine ! – restent un rien sommaires. D’autres trouveront que le timbre, finalement assez pauvre en couleurs, déroute par son côté quelque peu acidulé. Les années, on n’en doute pas, contribueront à donner quelque étoffe et quelque rondeur à cet instrument certes aguerri à tous les exercices techniques, mais encore un peu raide. L’ensemble orchestral , lui aussi très technique et très performant sous la baguette alerte de , manque parfois d’ampleur et de respiration. Sa virtuosité instrumentale, en tout cas, est tout à fait à l’image des qualités vocales de sa prestigieuse soliste.

Plus de détails

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : « Disseratevi » extrait de La Resurrezione ; « Per dar pregio », extrait de Rodrigo ; « Lascia la spina », « Un pensiero », « Come nembo » et « Pure del cielo … Tu del ciel », extraits de Il trionfo del tempo e del disinganno ; « Tecum principiu », extrait du Dixit dominus », ouverture et « Pensieri », extraits de Agrippina ; Salve Regina, HWV 241 ; « Felicissima », extrait de Apollo e Dafne. Avec : Julia Lezhneva, soprano. Il Giardino Armonico, direction : Giovanni Antonini et Dmitry Sinkowsky. 1 CD. DECCA. 478 6766. Durée : 70’00’’.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.