Flash info

L’Orchestre national de Belgique défend son existence

 

La fusion de l’Orchestre national de Belgique et de l’Orchestre royal de la Monnaie prévue par le gouvernement fédéral à l’horizon 2026 devrait s’accompagner de suppression de postes (des 85 musiciens dans chaque orchestre, l’orchestre unique n’en comptera plus que 130, donc 40 de moins), compte tenu du délai cela pourrait se faire dit-on par le jeu des départs à la retraite.

L’ craint que cette fusion soit synonyme de disparition pure et simple et défend son existence propre en arguant de sa mission culturelle et de sa tradition de près de quatre-vingts ans en lançant une pétition.

 
Mots-clefs de cet article

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.