À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Gaétan Jarry marie des motets de Charpentier avec l’orgue de Boyvin

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) : Motets Pour un reposoir H 523 ; Ave verum corpus H 329 ; Domine Dominus noster H 163 ; Gaudia Beatae Virginis Mariae ; Quam dilecta H 186 ; De profundis H 232 ; Usquequo Domine H 196. Jacques Boyvin (1649-1706) : Suite du quatriesme ton (Premier livre d’orgue 1689). Ensemble Marguerite Louise, orgues et direction : Gaétan Jarry au grand orgue Dominique Thomas (2008) de l’église Notre-Dame de l’Assomption de Champcueil (Essonne). 1 CD L’Encelade ECL 1403. Code barre 3760061184626. Enregistré le 5 octobre et du 17 au 20 octobre 2014. Livret bilingue français anglais. Durée totale : 67 ‘.

 

M-A_Charpentier_Margheritte_LouiseCe disque, le premier de l’, nous permet de découvrir quelques motets inédits de Charpentier d’une confondante profondeur, agrémentés de quelques pièces de sur le bel orgue de Champcueil.

Grâce à cet album, on pourra se remémorer que Marguerite-Louise Couperin (1676-1728) fut la cousine germaine de François Couperin, membre reconnu en son temps au sein de cette illustre famille de musiciens. a ainsi donné le prénom de cette musicienne à son nouvel ensemble, qui signe là son premier enregistrement. Pour ce faire, et de manière fort originale, il a choisi de nous faire découvrir quelques motets inédits de puisés dans cet océan surabondant de 550 trésors.

On est frappé d’entrée, outre la beauté de ces œuvres, par l’approche musicale d’une extrême intensité, portée par une pléiade d’interprètes de premier rang issus de diverses écoles et ensembles déjà prestigieux. L’acoustique de l’église de Champcueil dans l’Essonne convient parfaitement à ces textes sacrés. Ces « petits motets » furent composés par Charpentier au cours des dix-huit années passées au service de sa bienfaitrice la Princesse de Joinville, dite Mademoiselle de Guise. Le choix proposé ici repose sur la diversité de leur écriture et de leur climat, le programme se déroulant harmonieusement et judicieusement, alterné comme à l’usage par des pièces d’orgue qui pouvaient être improvisées ou choisies dans des livres d’orgue.

nous propose des extraits du premier livre d’orgue de , qui fut organiste à la cathédrale de Rouen dans le dernier quart du XVIIe siècle. Il s’agit de suites de versets dans les divers tons de l’église, regroupant des formes musicales typiques et déjà galantes. On entend ici des extraits de la quatrième suite qui mettent en valeur les qualités sonores de l’orgue de Champcueil. Certaines pièces sont le reflet des climats subtils de Charpentier, pour exemple la belle Tierce en taille, mélancolique et lyrique à souhait, qui nous entraine dans une profonde méditation. L’interprétation intérieure et richement ornée ravit l’auditeur, avide de troublantes sensations.

Au travers de ce travail remarquable, on ne peut que souhaiter tout le succès mérité à ce jeune ensemble que le rare en musique ne rebute pas, mais au contraire et par sa justesse de style sait nous faire aimer d’emblée.

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) : Motets Pour un reposoir H 523 ; Ave verum corpus H 329 ; Domine Dominus noster H 163 ; Gaudia Beatae Virginis Mariae ; Quam dilecta H 186 ; De profundis H 232 ; Usquequo Domine H 196. Jacques Boyvin (1649-1706) : Suite du quatriesme ton (Premier livre d’orgue 1689). Ensemble Marguerite Louise, orgues et direction : Gaétan Jarry au grand orgue Dominique Thomas (2008) de l’église Notre-Dame de l’Assomption de Champcueil (Essonne). 1 CD L’Encelade ECL 1403. Code barre 3760061184626. Enregistré le 5 octobre et du 17 au 20 octobre 2014. Livret bilingue français anglais. Durée totale : 67 ‘.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.