À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Premier disque réussi pour l’ensemble Radio Antiqua

Plus de détails

Treasures of the German Baroque. Georg Philipp Telemann (1681-1767) : sonate en trio en fa majeur TWV 42:f1 ; Christoph Schaffrath (1709-1763) : sonate en trio en si bémol majeur CSWV E:20 ; Antonin Reichenauer (v. 1694-1730) : concerto en sol mineur Rk 18 ; Johann Georg Pisendel (1687-1755) : sonate en do mineur BWV 1024 ; Charles Dieupart (1667-1740) : seconde suite pour flûte de voix et basse continue en ré majeur ; Giuseppe Antonio Brescianello (1690-1758) : concerto a tre en sol mineur. Radio Antiqua : Lucia Giraudo, violon ; Isabel Favilla, basson et flûte à bec ; Giulio Quirici, théorbe ; Petr Hamouz, violoncelle ; Claudio Barduco Ribeiro, clavecin. 1 CD Ambronay éditions. Enregistré à la chapelle de Jujurieux (Ain) en mars 2015. Durée : 59’28.

 

3760135103058_600Florilège d’œuvres instrumentales peu connues du baroque allemand du XVIIIe siècle, pour un premier enregistrement qui se révèle prometteur.

On pourrait craindre une certaine monotonie dans le programme, qui comprend pour moitié des sonates en trio pour basson, violon et basse continue. Mais, outre le plaisir d’entendre un instrument d’ordinaire peu mis en valeur, il y a celui de découvrir des compositeurs méconnus bien que prolifiques, tels le Saxon ou l’Italien installé à Stuttgart . Et l’ensemble , d’un jeu fin et engagé à la fois, sait rendre le caractère brillant de ces sonates, d’inspiration essentiellement italienne. Les solistes sont bien soutenus par un continuo fourni, et l’ensemble fait corps. Mêmes qualités pour une petite curiosité, le “concerto” d’, où violon, violoncelle et basson dialoguent entre eux et avec le continuo, dans une sorte de concerto grosso sans orchestre, très plaisant.

Le violon est mis à l’honneur avec une sonate de Pisendel, un temps attribuée à , dont les interprètes, Lucia Giraudo en tête, rendent bien toute la profondeur. La flûte à bec est présente (précisément la flûte de voix, de taille comprise entre l’alto et la ténor) pour une suite de , Français émigré à Londres, dont l’œuvre n’a rien de germanique à part semble-t-il l’ordre des danses. Malgré la tendance de la flûtiste à abuser du vibrato, cette suite de pièces courtes et élégantes se laisse apprécier comme une friandise aux multiples nuances de goût.

Un disque de très bonne facture, à la prise de son impeccable, et agrémenté d’une notice trilingue très complète, qui confirme la forte densité de jeunes ensembles baroques de grand talent aujourd’hui.

(Visited 223 times, 1 visits today)

Plus de détails

Treasures of the German Baroque. Georg Philipp Telemann (1681-1767) : sonate en trio en fa majeur TWV 42:f1 ; Christoph Schaffrath (1709-1763) : sonate en trio en si bémol majeur CSWV E:20 ; Antonin Reichenauer (v. 1694-1730) : concerto en sol mineur Rk 18 ; Johann Georg Pisendel (1687-1755) : sonate en do mineur BWV 1024 ; Charles Dieupart (1667-1740) : seconde suite pour flûte de voix et basse continue en ré majeur ; Giuseppe Antonio Brescianello (1690-1758) : concerto a tre en sol mineur. Radio Antiqua : Lucia Giraudo, violon ; Isabel Favilla, basson et flûte à bec ; Giulio Quirici, théorbe ; Petr Hamouz, violoncelle ; Claudio Barduco Ribeiro, clavecin. 1 CD Ambronay éditions. Enregistré à la chapelle de Jujurieux (Ain) en mars 2015. Durée : 59’28.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.