Festivals, La Scène, Musique de chambre et récital

Les perles baroques du Festival de Lanvellec et du Trégor

Plus de détails

Festival de Lanvellec et du Trégor (Côtes d’Armor). 15-X-2016. Chapelle Sainte-Anne Lannion : Maïlys de Villoutreys soprano et Ronan Khalil clavecin : Lamento d’Arianne

orgue-dallam-1Le Festival de Lanvellec et du Trégor en Côtes d’Armor fête ses 30 ans, noces de perles, ici baroques pour la circonstance et qui sont le fil conducteur de la programmation 2016. Cette manifestation foisonnante autour de la musique ancienne voit l’arrivée de Christian Langenfeld comme nouveau directeur artistique.

L’occasion était à saisir : 30 ans sonnent les noces de perles, et quand on sait l’origine du mot « baroque » (« barocco » désignant une perle irrégulière en portugais), nous sommes en plein dans l’esprit même du baroque et de sa musique qui sous une apparente symétrie offre un art du discours qui par sa constante diversité captive l’auditeur et inspire l’interprète.

Geneviève Le Louarn, fondatrice et directrice artistique du festival a su lui donner une personnalité bien trempée nourrie d’initiatives tous azimuts qui font l’âme même de ces rencontres. Tout en restant présidente de l’association du festival, elle cède cette année son poste de directrice artistique à Christian Langenfeld, précédemment responsable du festival de Ribeauvillé en Alsace. Le renouveau dans la continuité pourrait-on dire, c’est ce que l’on perçoit en rencontrant ce duo complice et avide de nouvelles aventures festivalières.

Autour de l’orgue historique Robert Dallam de Lanvellec (1653), miraculeusement conservé et restauré jusqu’à nos jours, se sont construits d’années en années des choix de thématiques avec des musiciens choisis par la directrice artistique, leur proposant des projets, ce qui était assez nouveau en matière de musique ancienne où les artistes apportent habituellement leurs programmes. Durant l’année, d’autres activités liées à ce Festival ont vu le jour : académie autour du clavecin, de la viole de gambe, du chant… Par ce fait les élèves rencontrent un public averti, souvent dans des lieux historiques charmeurs par leur architecture et leur acoustique.

lannion_concert_15102016

Pour inaugurer le festival 2016 le samedi 15 octobre, un documentaire de 26 minutes intitulé Lanvellec, passions baroques est projeté au public à Lannion. Ce film est le fruit des réalisateurs Jean Dubreuil et Françoise Guy, et présente ce qui est l’âme même de ces rencontres : l’orgue de Lanvellec, les artistes qui font vivre le festival, par leur musique mais aussi par leur paroles riches d’émotions, associées à celles des nombreux bénévoles. Belle initiative pour mieux connaître et diffuser cet évènement musical automnal.

Un concert a lieu le même soir à Lannion dans la magnifique chapelle Sainte-Anne utilisée pour la première fois dans le cadre de ces rencontres. Salle aux justes proportions entourées de stalles et donnant une atmosphère boisée à l’acoustique délicate, investie d’emblée par , soprano, et au clavecin, dans un programme de musique essentiellement anglaise autour du mythe d’Ariane : la voix fraîche et parfaitement maîtrisée de la soprano, soutenue par le clavecin solide et serein de Ronan Khalil, apportent une force tranquille au discours émotionnel de ces « larmes d’Aphrodite ».

Le Festival de Lanvellec et du Trégor n’est pas en reste pour étonner ses fidèles. S’il s’attache habituellement à mettre en valeur le patrimoine breton, il sait innover avec notamment cette année la présence d’un « baroquo-bus », autocar itinérant aménagé en mini salle de concert, qui par sa mobilité peut exporter et diffuser la musique en divers lieux habituellement privés de tels spectacles.

Crédits photographiques : Orgue Robert Dallam (1653) de l’église paroissiale Saint-Brandan de Lanvellec (c) RIMAT ; (c) DR

Plus de détails

Festival de Lanvellec et du Trégor (Côtes d’Armor). 15-X-2016. Chapelle Sainte-Anne Lannion : Maïlys de Villoutreys soprano et Ronan Khalil clavecin : Lamento d’Arianne

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.