À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

De remarquables passeurs des Trios de Tchaïkovski et Rachmaninov

Plus de détails

Trios Russes. Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893) : Trio op. 50 pour piano, violon et violoncelle ; Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Trio élégiaque n° 1 en sol mineur pour piano, violon et violoncelle. Caroline Sageman (piano) ; David Galoustov (violon) ; Maja Bogdanović (violoncelle). 1 CD Lyrinx. Enregistré au Théâtre national de Marseille La Criée en février 2014. Notice bilingue (français et anglais). Durée : 65’36.

 

trios_russesLes passionnés de musique de chambre russe du XIXe siècle savoureront ces deux œuvres majeures de compositeurs habituellement célébrés pour d’autres pages de leur production.

Trois instrumentistes d’envergure unissent leurs expériences, et livrent une interprétation remarquable des Trios pour piano, violon et violoncelle que Tchaïkovski et Rachmaninov composèrent respectivement en 1882 et 1892. Venus d’horizons différents, et malgré tout complices, , pianiste française, , violoniste russe et Maja Bogdanović, violoncelliste française d’origine serbe, déploient leur jeu au bénéfice des intentions des deux maîtres russes. La plénitude de leurs timbres, leur lecture révérencieuse, leur humilité face à l’esprit des pièces défendues confèrent à cet enregistrement toute son étoffe et son mérite.

donne à l’unique mouvement de son Trio une forme sonate faite d’une douzaine de sections enchaînées au gré des variations de tempo. De son côté, le Trio de Tchaïkovski op. 50, sous-titré « À la mémoire d’un grand homme », est un hommage au fameux (1835-1881), son ami et fondateur du Conservatoire de Moscou en 1866. Bien que Tchaïkovski se soit montré méfiant à propos de l’association du piano et du violon, l’insistance de sa protectrice, Madame von Meck, eut raison de sa résistance et l’œuvre vit le jour au Conservatoire de Moscou le 2 mars 1882, pour l’anniversaire de la mort de Rubinstein. Le résultat se juge devant cette musique d’une rare discrétion et distinction, peu habitée par le pathos attendu, plus élégiaque que désespérée, et qui surprend quelque peu par la suprématie accordée au piano.

Une sérieuse et bienvenue invitation à s’immerger, non sans une certaine nostalgie, au sein d’un monde évanoui.

Plus de détails

Trios Russes. Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893) : Trio op. 50 pour piano, violon et violoncelle ; Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Trio élégiaque n° 1 en sol mineur pour piano, violon et violoncelle. Caroline Sageman (piano) ; David Galoustov (violon) ; Maja Bogdanović (violoncelle). 1 CD Lyrinx. Enregistré au Théâtre national de Marseille La Criée en février 2014. Notice bilingue (français et anglais). Durée : 65’36.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.