À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Jeanne Demessieux compositrice, par Pierre Labric

Plus de détails

Jeanne Demessieux (1921-1968) : L’œuvre pour Orgue. Pierre Labric (né en 1921) : Hommage à Jeanne Demessieux. Pierre Labric à l’orgue Beuchet-Debierre (1965) de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême et à l’orgue Aristide Cavaillé-Coll (1890) de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen. 2 CDs Disques FY & du Solstice. Enregistré de 1971 à 1974. Livret bilingue français et anglais. Durée totale : 141’20.

 

demessieux_labric_fy

Le retour de cette intégrale, jadis parue aux États-Unis en 1975, est un évènement. , virtuose de l’orgue et élève de , reste l’interprète de prédilection pour les compositions de celle qui brilla au firmament de l’orgue après la dernière guerre. Deux orgues historiques spécialement choisis éclairent un discours original, parfois complexe, mais attachant.

Grâce à l’éditeur FY et Solstice, la discographie de , à l’origine parue en microsillon chez Téléson, petit producteur rouennais, s’est enrichie peu à peu d’albums tout aussi passionnants les uns que les autres. Marque de son temps, le style de s’inscrit dans cette grande école française dont l’une des figures les plus marquantes fut Marcel Dupré. Ce dernier fut le maître de , ce qui, sans doute, au-delà de son enseignement de la technique et de l’interprétation, incita son élève à écrire. Une femme compositrice et organiste, cela n’était pas si courant après tout, et à l’époque de la guerre encore plus. Pierre Labric lui, eut la chance de bénéficier de tout ce savoir auprès de sa professeure qui l’amena lui aussi a posséder une technique supérieure et qui le guida vers les chemins de la composition. La pièce qui termine ces deux CD, écrite par Pierre Labric, est un vibrant hommage en forme de triptyque.

Le langage musical de Jeanne Demessieux est assez unique et ne se réfère finalement à aucune école bien tranchée même si l’inspiration de son maître Marcel Dupré est parfois assez marquée. De grands cycles nous sont proposés : Des Méditations sur le Saint-Esprit, des Chorals sur les thèmes grégoriens et les fameuses Six études pour la pédale, célèbres et dépassant en difficultés tout ce qui avait pu exister auparavant. Quelques pièces isolées, dont le Te Deum, composé en 1959, firent la célébrité de Jeanne Demessieux, en parallèle à sa carrière de concertiste qui lui valut aussi de grands succès. Pour cette intégrale, Pierre Labric est resté fidèle à l’orgue de Saint-Ouen de Rouen, chef-d’œuvre absolu de Cavaillé-Coll, qu’il utilise pour la majeure partie des œuvres. Les registrations montrent bien le style de l’époque, avec l’utilisation de jeux de mutations, plein-jeux et autres couleurs nouvelles. Pour les Six études op.11, il fallait utiliser un orgue avec une transmission extrêmement réactive, d’où le choix de l’orgue d’Angoulême, avec sa mécanique électro-pneumatique, qui offrait une précision au millimètre.

Le re-mastering récent donne une nouvelle vie à cette intégrale, avec un son chaleureux que ne proposait pas le pressage original. Après un précédent CD Demessieux par Pierre Labric en concert à Notre-Dame de Paris, cet enregistrement officiel s’imposait pour la connaissance intégrale et authentique de l’œuvre de Jeanne Demessieux. Grâce à son brillant élève, la tradition de l’interprétation de son œuvre, intacte, reste à jamais gravée dans le marbre.

Plus de détails

Jeanne Demessieux (1921-1968) : L’œuvre pour Orgue. Pierre Labric (né en 1921) : Hommage à Jeanne Demessieux. Pierre Labric à l’orgue Beuchet-Debierre (1965) de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême et à l’orgue Aristide Cavaillé-Coll (1890) de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen. 2 CDs Disques FY & du Solstice. Enregistré de 1971 à 1974. Livret bilingue français et anglais. Durée totale : 141’20.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.