tous les dossiers(1)

Un premier ouvrage sur la compositrice Sophie Lacaze

À emporter, Essais et documents, Livre

Geneviève Mathon, Sophie Lacaze. Sophie Lacaze, portrait d’une compositrice. Dialogues avec Geneviève Mathon. Paris, Delatour. 160 p. 15 €. Juin 2018

 

DeI4bJwW0AAx1xxLa musicologue Geneviève Mathon fait paraître un livre d’entretiens avec la compositrice .  Une introduction éclairante et accessible.

Le parcours musical de commence en parallèle de ses études et de sa carrière d’ingénieur, qui explique d’ailleurs son intérêt pour le rôle des mathématiques en musique, tout en désacralisant la technologie qu’elle utilise très peu. C’est avant tout la nature et généralement le monde sonore qui sont au centre de sa musique, notamment depuis sa découverte de la culture aborigène. Les instruments de souffle et de vibration, comme la flûte, le saxophone ou le didgeridoo… et la voix en sont des vecteurs principaux. La compositrice revient également sur son rapport aux autres arts, comme la peinture ou la littérature (avec sa participation au « Club des poètes » de Jean-Pierre et Marcelle Rosnay). Sa créativité est liée à son engagement dans la cité, en rapport avec son admiration pour l’action de Georges Aperghis par exemple. Ses activités vont du soutien aux compositrices françaises, notamment par la création du festival Plurielles 21, à sa participation à un projet de résolution européenne sur le statut du compositeur (non adoptée en l’état) et à ses collaborations avec des écoles primaires (« Dans les arts du spectacles, vous êtes « avec » les autres. J’aimerais œuvrer pour construire une société où les gens sont « avec » et pas « contre »… »).

La forme de l’entretien donne au livre une simplicité et une liberté de ton, tout en restant fouillé et construit, en cinq petits chapitres. Geneviève Mathon ne s’interdit pas des questions précises et développées, donnant une première clé de compréhension. Celles-ci font émerger des idées dominantes, mais aussi, ici et là les affinités musicales de la compositrice : Meredith Monk, Erik Satie, les minimalistes américains notamment.

Les annexes complètent utilement l’entretien : une bibliographie, une discographie, un glossaire, des textes ayant servi de sources d’inspiration, mais surtout un catalogue (partiel) de ses œuvres, une notice explicative de Sophie Lacaze sur Het Lam Gods, œuvre inspirée du retable de Jan et Hubert van Eyck (cathédrale de Gand) et une communication présentée à l’université d’Évry en 2012 par Geneviève Mathon et portant sur les Quatre éléments. Dans ce dernier texte, la musicologue spécialisée dans la musique des XXe-XXIe siècles (À Bruno Maderna, François-Bernard Mâche, le poète et le savant face à l’univers sonore …) rapproche cette œuvre à la fois de la pensée du philosophe Gaston Bachelard et des compositions de François-Bernard Mâche, qui trouvent leurs origines dans des archétypes sonores du monde animal ou naturel. De quoi donner envie de se (re)plonger dans la musique singulière de Sophie Lacaze.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.