Carmen-banniere-728x90

Décès de la soprano Wilma Lipp

L’Opéra de Vienne vient d’annoncer la disparition de la soprano autrichienne , dans sa 94e année chez elle en Bavière à Inning am Ammersee (Lac Ammer), près de Munich.

fit ses débuts à Vienne en 1943 dans le rôle de Rosine (Il Barbiere di Seviglia de Rossini) avant d’aborder quantités de rôles de colorature et de soubrette avec une voix de soprano lirico-spinto sur la scène de l’Opéra de Vienne et sur toutes les grandes scènes internationales pendant plusieurs décennies : Mozart avec le rôle de la Reine de la nuit (die Zauberflöte) et Konstanze (Die Entführung aus dem Serail), Gilda (Rigoletto de Verdi), Violetta (La Traviata), Adele (die Fledermaus de Johann Strauss). Elle se distingua aussi dans des rôles mozartiens plus dramatiques comme Pamina (die Zauberflöte), La Comtesse (Le nozze di Figaro), Donna Elvira (Don Giovanni), mais également dans du répertoire sacré : Requiem et Messe en ut mineur de Mozart, Ein deutsches Requiem de Brahms…

Elle fit ses adieux à la scène lors du Festival de Salzbourg le 5 juin 1981 (der Rosenkavalier de Richard Strauss), mais enseigna à partir de cette époque-là et jusque qu’en 1998 au Mozarteum de Salzbourg.

Wilma Lipp laisse de nombreux enregistrements (en studio et en live) dans ces rôles, en particulier sous la baguette d’Herbert von Karajan, Josef Krips, Clemens Krauss, Karl Böhm, ou Wolfgang Sawallisch. (JBdLT)

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.