La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

L’Ébloui pour les enfants à l’Amphithéâtre Bastille

Plus de détails

Paris. Amphithéatre Bastille. 30-III-2019. Michel Musseau (né en 1948) : L’Ébloui, spectacle sur un livret de Joël Jouanneau. Mise en scène : Xavier Legasa. Décors : Gaspard Pinta. Costumes : Sylvain Berthou. Lumières : Simon Fritschi. Marionnettes : Arnaud Louski-Pane & Claire Vialon. Avec les membre du Carrosse d’Or : Léna Rondé, Horn ; Delphine Guévar, Merveille/Aube/Marquise/Flocon/Barnabé ; Paul-Alexandre Dubois, Personne/Bolivar/Bourricot. Ars Nova : Michel Maurer, piano ; Marie Charvet, violon ; Tanguy Menez, contrebasse

L_Ebloui_112017_photo_Arthur_Pequin_L4A069Créé en 2017 au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, le spectacle pour enfant L’Ébloui était repris à Bastille, avec en plus de trois musiciens et trois chanteurs, l’apparition d’une sorcière, d’un âne à trois têtes et d’une girafe bleue.

Devant de nombreux bambins, franchement sages une fois qu’on leur a expliqué qu’il ne fallait pas parler pendant environ une heure, trois musiciens d’Ars Nova entrent en scène. dispose de plusieurs claviers, pour interpréter une musique de qui n’hésite pas à utiliser l’atonal, puis le jazz, renforcé par la contrebasse de . Le violon de développe lui des parties plus baroques, plus réflexives aussi, lorsque l’enfant se demande de quoi est fait le monde, et plus folklorique parfois, comme lors de la scène de l’âne à trois têtes.

Le livret de Joël Jouanneau raconte l’histoire de Horn, un enfant aveugle à qui Merveille redonne la vue en volant les yeux d’une autre, dont l’existence ne tient qu’à un fil, puisqu’elle n’est que marionnette animée par une adulte. Arnaud Louski-Pane et Claire Vialon ont confectionné pour cela plusieurs pantins et accessoires de très belle facture, dont les têtes d’ânes, très réalistes. Horn voit le monde et découvre alors Aube, puis une marquise et des animaux, et surtout Personne, le narrateur, tenu par . Le baryton-basse récite d’abord, pour chanter ensuite, notamment lorsqu’il tient une tête d’âne dans chaque main et porte l’une en voix de tête et l’autre d’une voix grave. L’âne Barnabé-Bourricot-Bolivar est séparé en deux personnes, la dernière tête tenue par . La mezzo-soprano, de l’ensemble du Carrosse d’Or comme les deux autres, dispose d’une ligne de chant très naturelle et d’un médium très agréable, plus porté vers le haut pour chanter Aube, et plus vers le bas pour Merveille, la sorcière. Elle chante aussi la girafe, avec un costume bleu préparé par Sylvain Berthou, tandis que des jambes immenses ont été apportées au fond de la scène.

Le décor de Gaspard Pinta cherche une pureté par la blancheur et des teintes bleutées froides, développées par les lumières de Simon Fritschi et un jeu de draps que l’on tire ou retire sur des filins, pour y cacher ou nuancer certains personnages, comme jouer sur les ombres et les reflets. Au milieu de ce dispositif, il y a , Horn, le jeune homme qui doit par sa naïveté au Petit Prince de Saint-Exupéry et par son chant à L’Enfant de Ravel. C’est d’ailleurs dans ce dernier rôle qu’on aimerait l’entendre, tant le timbre d’enfant est crédible chez cette voix de soprano. L’Ébloui parvient en cinquante minutes environ à nous convier dans un joli monde, et à maintenir la concentration d’un public très jeune, malgré une musique qui n’est jamais portée vers la facilité.

Crédits Photographiques © Arthur Pequin

Plus de détails

Paris. Amphithéatre Bastille. 30-III-2019. Michel Musseau (né en 1948) : L’Ébloui, spectacle sur un livret de Joël Jouanneau. Mise en scène : Xavier Legasa. Décors : Gaspard Pinta. Costumes : Sylvain Berthou. Lumières : Simon Fritschi. Marionnettes : Arnaud Louski-Pane & Claire Vialon. Avec les membre du Carrosse d’Or : Léna Rondé, Horn ; Delphine Guévar, Merveille/Aube/Marquise/Flocon/Barnabé ; Paul-Alexandre Dubois, Personne/Bolivar/Bourricot. Ars Nova : Michel Maurer, piano ; Marie Charvet, violon ; Tanguy Menez, contrebasse

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.