À emporter, CD, Musique de chambre et récital

La violoniste Rachel Podger frappée par une idée de génie

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Suites pour violoncelle seul BWV 1007 à 1012, transcription pour violon. Rachel Podger, violon. 2 SACD hybrides Channel Classics. Enregistré en 2018 au Angela Burgess Recital Hall et The Royal Academy of Music, London. Livret trilingue. anglais, allemand et français. Durée : 57:00 et 70:38

 

723385411192 ose au violon les Six Suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach. 

Ces Suites ont érigé un temple au violoncelle. Si l’instrument règne en maitre absolu sur ces œuvres écrites pour lui, elles sont aussi beaucoup jouées à l’alto, sans doute à cause de la proximité d’accord entre les deux instruments, une octave de différence. Mais l’alto souffre généralement de la comparaison, sa tessiture médium semble manquer d’ancrage dans le sol.

La violoniste n’avait donc aucune raison de transcrire ces Suites pour le violon pour lequel Bach a écrit déjà les Six Sonates et Partitas, autre cathédrale instrumentale. On ne peut pas dire que le violon soit un instrument en panne de répertoire. Dans le livret, la violoniste anglaise a écrit un très joli texte pour se justifier de ses choix. Elle-même pose la question : « est-ce légitime ou cinglé ? »

On était en droit craindre le pire tellement nous sommes victimes de nos propres limites, tellement il est des institutions auxquelles il ne faut pas toucher. C’est pourtant en continuant d’avancer, guidé par le sens de la musique et des intuitions, que de nouvelles révélations peuvent apparaitre.

Car cet enregistrement est une révélation, peut-être même une vraie bombe dans l’histoire du répertoire du violon. Rappelons brièvement que Rachel Podger joue ces Suites une douzième au-dessus de la tonalité originale. Et dès la première mesure, le miracle se produit. Une œuvre nouvelle, taillée sur mesure pour le violon, est en train de naitre. Et chose inouïe, on ne pense plus du tout au violoncelle tant ce que nous entendons parait être l’expression la plus parfaite de cette partition. A entendre ces deux CD, on a l’impression de découvrir ce que Bach a réussi à nous cacher pendant si longtemps dans le labyrinthe de ses œuvres.

Un trésor, quelque chose qui sied au violon comme une parole évidente. Rachel Podger a eu une intuition géniale. De plus, elle nous livre une exécution magistrale d’une partition qui risque de devenir désormais pour les violonistes un champ d’expression immense. Une grande nouvelle donc pour le violon et nous attendons l’éditeur qui publiera une nouvelle édition de ces six œuvres.

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Suites pour violoncelle seul BWV 1007 à 1012, transcription pour violon. Rachel Podger, violon. 2 SACD hybrides Channel Classics. Enregistré en 2018 au Angela Burgess Recital Hall et The Royal Academy of Music, London. Livret trilingue. anglais, allemand et français. Durée : 57:00 et 70:38

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.