À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Cheng² Duo explore les trésors de la musique russe

Plus de détails

Sergueï Prokofiev (1891-1953) / Mstislav Rostropovitch (1927-2007) : Adagio de Cendrillon op. 97bis. Sergueï Prokofiev : Sonate pour violoncelle et piano en ut majeur op. 119. Alexandre Glazounov (1865-1936) : Chant du ménestrel op. 71. Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 40. Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Pezzo capriccioso en si mineur op. 62. Anton Arenski (1861-1906) : Deux pièces pour violoncelle et piano op. 12. Alexandre Scriabine (1872-1915) : Romance. Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Lied en fa mineur ; Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 19 ; Vocalise op. 34 n° 14. Cheng² Duo. 2 CD Audite. Enregistrés du 30 octobre au 3 novembre 2018 en l’église Jésus-Christ de Dahlem, Allemagne. Textes de présentation en allemand, anglais et français. Durée : 123:17

 

Pour son nouvel album, suivant deux disques consacrés respectivement aux compositeurs français et espagnols, le Cheng² Duo (prononcé en anglais Cheng Squared Duo) aborde quelques joyaux de la musique russe.

Cheng² Duo - Audite - Chostakovitch etc.Si les interprétations des œuvres de paraissent ici froides, et témoignent d’une sorte de rugosité et d’austérité, celle de la Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 40 de Dimitri Chostakovitch émerveille par un jeu aussi flamboyant et ample que poétique, pour lequel la fougue et le sens du panache se voient conjugués à un large éventail de nuances. Puis, le Chant du ménestrel op. 71 d’, la Romance d’ et les miniatures de Sergueï Rachmaninov sont marqués par la simplicité que nous trouvons toutefois un brin trop intériorisée, quelles que soient la beauté du toucher de la pianiste et la rondeur du ton produit par le violoncelliste. À leur tour, le Tchaïkovski et les Arenski se distinguent par la netteté de l’articulation, ainsi qu’une souplesse de l’archet et une dextérité impressionnantes, en se parant, par moments, d’une virtuosité pour laquelle on aurait aimé percevoir plus de chaleur. Reste la Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 19 de Rachmaninov dont l’exécution est empreinte de dramaturgie et d’éclat, mais, elle aussi, laisse sur la faim par le manque d’ardeur.

Avec cet album, le tandem formé par frère et sœur fait preuve, encore une fois, de son grand potentiel, notamment dans la Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 40 de Dimitri Chostakovitch qui s’impose comme l’une des références au disque.

Plus de détails

Sergueï Prokofiev (1891-1953) / Mstislav Rostropovitch (1927-2007) : Adagio de Cendrillon op. 97bis. Sergueï Prokofiev : Sonate pour violoncelle et piano en ut majeur op. 119. Alexandre Glazounov (1865-1936) : Chant du ménestrel op. 71. Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 40. Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Pezzo capriccioso en si mineur op. 62. Anton Arenski (1861-1906) : Deux pièces pour violoncelle et piano op. 12. Alexandre Scriabine (1872-1915) : Romance. Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Lied en fa mineur ; Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 19 ; Vocalise op. 34 n° 14. Cheng² Duo. 2 CD Audite. Enregistrés du 30 octobre au 3 novembre 2018 en l’église Jésus-Christ de Dahlem, Allemagne. Textes de présentation en allemand, anglais et français. Durée : 123:17

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.