Flash info

Les programmateurs britanniques inquiets en raison du Brexit

 

A l’occasion de la présentation à la presse du festival France Dance UK, qui accueille pendant quatre mois 50 représentations de compagnies chorégraphiques françaises dans 9 grandes villes du Royaume-Uni, les diplomates et les représentants du monde culturel britanniques ont fait part de leurs inquiétudes vis-à-vis des conséquences pour la vie artistique en Grande-Bretagne d’une sortie de l’Union européenne. Mais ils ont néanmoins formulé un message d’espoir en lançant ce festival ambitieux, fruit d’une collaboration étroite entre l’ et le .
« Les liens culturels et artistiques entre la France et la Grande-Bretagne vont perdurer des décennies et, je l’espère, des siècles à venir » a souhaité Lord Llewellyn, Ambassadeur du Royaume-Uni. Pierre Buhler, Président de l’ lui a répondu avec « l’espoir que ce projet franco-britannique aura des prolongements en 2020 et au-delà ! ». Malgré l’incertitude qui pèse sur la situation politique du pays, Bob Lewis, Directeur du à Paris a en effet annoncé qu’une saison franco-britannique était à l’étude pour les Jeux Olympiques 2024. D’autres projets de collaboration sont en cours entre la France et la Grande-Bretagne dans les années à venir.
Les programmateurs présents, représentant le Sadler’s Wells Theater à Londres et le Birmingham Hippodrome ont néanmoins évoqué leurs craintes d’une complexité administrative inhérente au Brexit, notamment pour l’obtention des visas, d’une diminution des subventions culturelles et d’une récession qui mettrait en péril leur modèle économique, financé en grande partie par les recettes de billetterie. (DG)

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.