À emporter, Danse , Vidéo, Vidéo Danse

Le Lac des Cygnes par le Ballet de l’Opéra national d’Ukraine

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Le Lac des Cygnes, ballet en trois actes. Chorégraphie : Marius Petipa, version de Valery Kovtun. Décors et costumes : Maria Levistskaya. Avec : Natalia Matsak, Odette/Odile ; Denys Nedak, le Prince Siegfried ; et Orchestre de l’Opéra national d’Ukraine, direction : Mykola Dyadura. Réalisation : Bertrand Normand. Production : François Duplat. Enregistré en juin 2019 à l’Opéra national d’Ukraine, Kiev. 1 DVD Bel Air Classiques. Durée : 129 minutes

 

bac174-coverdvd-swanlakerecto-730x1038Bel Air Classiques vient d’ajouter à son catalogue déjà fort bien pourvu cette captation du « Lac des Cygnes » par le ballet de l’Opéra National d’Ukraine.

Le DVD nous fait découvrir ce ballet en trois actes, dans la version de , d’après les chorégraphes légendaires que furent , et Alexandre Gorski.

Natalia Matsak, Étoile de la compagnie, campe une Odette-Odile captivante, dont le haut niveau technique et le charisme mène la troupe toute entière vers l’excellence.

Il faut attendre presque la fin de l’acte I pour découvrir son partenariat avec Denys Nedak, prince Siegfried peu présent en scène, qui va pourtant se révéler au fil de l’histoire.

À l’inverse, le corps de ballet remplit le plateau et ne le quitte quasiment jamais. L’harmonie, l’énergie et la justesse caractérisent ces danseuses et danseurs dont quelques individualités sont mises en avant. Le « Pas de Trois » dans l’acte I ou les danses de caractère de l’acte II montrent toutes les capacités de ces artistes.

Les trente-deux ballerines devenues cygnes semblent ne faire qu’une et mettent en valeur leur princesse Odette, cygne blanc ensorcelé, prisonnier et inconsolable. Sous la coupe d’un Rothbart faisant montre de tout son pouvoir et de sa malfaisance, elle semble toujours profondément mélancolique, même quand Siegfried lui promet son amour éternel.

L’acte II révèle ce Prince, plus à l’aise quand il exprime son transport même s’il est trompé par les sourires d’Odile, cygne noir vénéneux à souhait. Natalia Matsak livre encore une performance technique remarquable et s’amuse avec ce personnage cruel, adoptant quelques mouvements caractéristiques de son double immaculé, pour mieux se jouer de Siegfried.

C’est désemparé qu’il apparaît dans l’acte III, souhaitant le pardon d’Odette, que l’on sait condamnée, ainsi que ses compagnes ensorcelées. Rothbart, fort de son triomphe, revient pour, croit-il, achever son œuvre et semer le chaos à jamais. C’est sans compter sur l’amour sincère et inébranlable de Siegfried, qui réussit à terrasser son redoutable adversaire. Il retrouve sa princesse, que nous pouvons enfin voir sourire, alors que le rideau tombe sur cette représentation, portée par l’inoubliable partition de Tchaïkovski.

 

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Le Lac des Cygnes, ballet en trois actes. Chorégraphie : Marius Petipa, version de Valery Kovtun. Décors et costumes : Maria Levistskaya. Avec : Natalia Matsak, Odette/Odile ; Denys Nedak, le Prince Siegfried ; et Orchestre de l’Opéra national d’Ukraine, direction : Mykola Dyadura. Réalisation : Bertrand Normand. Production : François Duplat. Enregistré en juin 2019 à l’Opéra national d’Ukraine, Kiev. 1 DVD Bel Air Classiques. Durée : 129 minutes

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.