À emporter, Essais et documents, Livre

Jean-Jacques Eigeldinger autour des 24 Préludes de Chopin

Plus de détails

Autour des 24 Préludes de Frédéric Chopin. Jean-Jacques Eigeldinger. Museo Frédéric Chopin y George Sand. Real Cartuja de Valldemossa. 142 pages numérotées contenant du texte + 56 pages non-numérotées contenant des images. 30,00 €. 2019

 

Voici une étude sur les Préludes op. 28 de Chopin, qui sans prétendre à épuiser le sujet, synthétise et consolide notre connaissance de l’ensemble du cycle et en offre des nouvelles perspectives d’analyse.

Jean-Jacques Eigeldinger_Autour des 24 Préludes de ChopinLes Préludes op. 28 de constituent l’un de ses opus les plus singuliers et les plus significatifs, ayant « déchiré et illuminé pour longtemps le ciel du piano ». Encore que prenant à première vue l’allure d’esquisses disparates (le prélude étant un genre, et non une forme), ils constituent, dans la totalité, un univers accompli, cohérent et indépendant. Malgré les multiples observations élaborées à leur sujet, il n’existait pas, à ce jour, de monographie qui leur était dévouée. Cette lacune est comblée avec la publication du livre de Jean-Jacques Eigeldinger, professeur émérite de Genève ayant consacré sa vie aux recherches sur Chopin.

Autour des 24 Préludes de n’est pas un ouvrage fournissant toutes les informations jusqu’alors disponibles sur ces pages aussi étranges qu’originales (étranges car composées parfois de moins de 20 mesures par prélude, leur originalité consistant dans le fait qu’ils ne servent pas d’introductions). Jean-Jacques Eigeldinger révèle les jalons de cet opus avec autant de légèreté de plume que de beauté du langage et de verve scientifique. Pour mieux situer le lecteur dans le contexte historique et géographique, il précède son étude de repères chronologiques du séjour de Chopin à Majorque. Dans le premier chapitre dévolu à l’histoire de l’œuvre (composition, édition et réception), il illustre ses paroles par une large sélection de citations, que ce soit de la correspondance du musicien ou des écrits rédigés postérieurement par la compagne de celui-ci,  : Un hiver à Majorque et Histoire de ma vie. Ce premier chapitre nous informe sur la genèse du cycle des Préludes et sur les dilemmes auxquels Frédéric Chopin a dû faire face avant leur publication, mais aussi sur la réception de l’opus : l’incompréhension des uns () et la fascination des autres ().

Le deuxième chapitre est particulièrement intéressant pour les pianistes voulant aborder ces partitions. Jean-Jacques Eigeldinger y essaie de dépeindre l’atmosphère de chaque Prélude en fournissant des commentaires et des explications sur leurs tonalités, tempos et rythmes. Puis, pour le troisième chapitre, il analyse le Prélude n° 21, dont la partition nous est donnée en entier. Le quatrième chapitre constitue un regard sur l’histoire du genre à partir du XVe siècle jusqu’à Chopin, mais également sur l’architecture de son recueil et sur ses principes de composition. Chose importante, des affinités de la musique de Chopin avec celle de ne manquent pas d’être évoquées. Le cinquième et dernier chapitre évoque l’influence des Préludes de Chopin sur les générations ultérieures, que ce soit en France, en Espagne ou en Russie.

En compléments, ce livre offre cinquante-six pages non-numérotées contenant des répliques de dessins et de peintures, de même que des photos de divers documents, par exemple de manuscrits de  et de partitions de Chopin, ainsi que du piano droit Pleyel – appelé par Chopin « pianino », du polonais – sur lequel il composa une majeure partie de ses Préludes lors du séjour majorquin. En outre, nous y trouvons deux annexes : Commentaires et titres donnés aux « Préludes » par Isidore Philipp et par et Le pianino Pleyel N° 6668 par Amerigo-Olivier Fadini. Ce deuxième appendice est un texte inédit par un facteur et restaurateur de pianos-forte historiques, issu de ses recherches autour du pianino Pleyel conservé à Valldemossa, et proposant une description technique détaillée de l’instrument.

Plus de détails

Autour des 24 Préludes de Frédéric Chopin. Jean-Jacques Eigeldinger. Museo Frédéric Chopin y George Sand. Real Cartuja de Valldemossa. 142 pages numérotées contenant du texte + 56 pages non-numérotées contenant des images. 30,00 €. 2019

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.