Flash info

Une saison 2020/2021 réduite à l’Opéra de Paris

 

Invité de France Info le 5 février 2020, le directeur général de l’Opéra national de Paris a annoncé que la saison 2020/2021 serait réduite pour diminuer les pertes liées à la grève qui dépassent déjà les 16 millions d’euros. Au moins trois productions devraient être supprimées, dont les titres seront connus à la fin du mois de février 2020, en plus d’« économies assez drastiques à l’intérieur de tous les services » et d’une baisse des investissements dans les prochaines années.

Les représentations de ce 6 février, journée de mobilisation contre la réforme des retraites, sont de nouveau fortement compromises « en raison d’un préavis illimité de grève » selon le site de l’Opéra.
(JBdLT)

Mis à jour à 15H30 : Les représentations des spectacles du 6 février, Giselle et Georges Balanchine, sont annulées.

 
Mots-clefs de cet article
  • Glinka Michel

    Ils sont en train de se saborder! Et comme Philippe Jordan quitte cette pétaudière a la fin de l’année, alors que pendant plus de dix ans, il a élevé considérablement le niveau musical des représentations ( faisant passer la pilule des mises en scènes indigentes à la Guth, Warlikowski ou Tcherniakov), je crains une chute rapide du niveau musical général si un successeur de même niveau ne lui est pas trouvé rapidement.

  • Jean-pierre Neveu

    Non seulement ils se sabordent mais ils sont totalement maso ! Perso , je ne suis pas prêt de remettre les pieds à l’ OPERA de Paris

    • Jean-Pierre

      C’est bien triste car c’est une minorité qui fait grève, non pas pour défendre l’excellence artistique comme ils prétendent, mais pour défendre leurs acquis sociaux. Ils n’ont même pas le courage de l’avouer. Ils sont effectivement en train de se saborder il va y avoir des licenciements.

  • Michel FINCK

    Qui va payer tous ces millions?? Le contribuable, bien sûr, tout comme les subventions servant à nous imposer des mises en scène stupides, parfois obscènes comme à Lyon et des erreurs flagrantes de distribution, le seul intérêt des décideurs étant de connaître le nombre de « followers » des artistes invités!! Désolant.
    Le choix de l’abonnement va être vite fait!..

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.