À emporter, Vidéo, Vidéo Danse

Roméo et Juliette par le Ballet de l’Oural chez Bel Air classiques

Plus de détails

Roméo et Juliette [DVD & Blu-ray BelAir Classiques]. Ballet en trois actes. Livret : Leonid Lavrovsky, Adrian Piotrovsky, Sergei Prokofiev, Sergei Radlov. D’après la tragédie éponyme de William Shakespeare. Musique : Sergei Prokofiev. Chorégraphie : Vyacheslav Samodurov. Décors : Anthony Macilwaine. Costumes : Irena Belousova. Lumières : Simon Bennison. Avec Juliette : Ekaterina Sapogova, Roméo : Alexandr Merkushev, Mercutio : Igor Bulytsyn, Benvolio : Gleb Sageev, Tybalt : Vadim Eremin et les danseurs du Ballet de l’Opéra de l’Oural (Ekaterinbourg). Orchestre de l’Opéra de l’Oural (Ekaterinbourg) sous la direction musicale de Pavel Klinichev. Enregistrement HD : Opéra de l’Oural. Réalisation : Denis Caïozzi. 1 DVD/Blu-ray Bel Air Classiques. Durée : 117 min.

 

Le chorégraphe Vyacheslav Samodurov présente une nouvelle version de Roméo et Juliette pour le ballet de l’Opéra de l’Oural basé à Ekaterinbourg.

Vyacheslav Samodurov s’attelle à une œuvre ambitieuse : Roméo et Juliette de Prokoviev. La célèbre musique a donné lieu à de multiples versions chorégraphiques, depuis la création du ballet par Leonid Lavrovsky en 1935. L’Opéra de Paris ne jure que par la somptueuse version de Rudolph Noureev (1984) et le par celle de (1965). (1962), (1971), (1996) ou encore Alexeï Ratmansky (2011) ont donné leur interprétation de l’œuvre.

Cette dernière version, captée en juin 2019, a été créée en 2016 par le chorégraphe estonien Vyacheslav Samodurov pour le ballet de l’Oural, basé dans la ville sibérienne de Ekaterinburg. Formé à l’académie Vaganova, Samodurov entame sa carrière de danseur au Mariinsky où il devient Principal, puis rejoint le et le . Il commence à chorégraphier en 2006 et devient directeur artistique du ballet de l’Oural pour la saison 2011-2012.

Son Roméo et Juliette tire parti de la technique de danseurs de base académique mais rompus à tous les styles, et apporte une touche de contemporanéité à l’œuvre. L’ouverture du premier acte se fait sur un décor très actuel (structure à étages en métal rouge), des danseurs en habits de tous les jours ou en tenue de répétition. Mais la transposition dans l’univers contemporain est partielle, plusieurs scènes, comme celle du bal chez les Capulet, renvoyant à l’époque Renaissance, que ce soit au niveau des costumes, longues robes à traine et tissu chatoyant pour les femmes et pourpoint pour les hommes, ou de la chorégraphie.

L’intrigue en elle-même n’est nullement modifiée et le livret de Lavrosky et Prokofiev est respecté. Samodurov ne cherche pas à éclairer d’un regard ou d’enjeux contemporains la pièce, contrairement à un Preljocaj par exemple. Les personnages sont bien campés : Mercutio, le joyeux batailleur, Tybalt, provocateur et querelleur à souhait, la nourrice de Juliette, confidente et témoin de la mort feinte de la jeune fille, Pâris, béat et pressant soupirant.

Ekaterina Sapogova est une Juliette remarquable, à la fois naïve, mutine et insouciante dans la découverte de l’amour, puis déchirante lorsqu’elle découvre Roméo mort à ses côtés. Elle joue le drame sans ostentation mais incarne avec justesse le bouleversement de son personnage. Sa technique est vive, précise et légère. D’allure juvénile, son corps dessine de très jolies lignes, tout en étant capable d’un véritable abandon.

Alexandr Merkushev incarne un Roméo tendre et rêveur, pacifique à l’égard de Tybalt qui le provoque sans relâche, mais aussi amoureux fougueux et passionné. A partir de la rencontre au bal des Capulet, tout son être est tendu vers Juliette. Son excellente technique est toujours au service de l’interprétation.

Les pas de deux, traités avec beaucoup de lyrisme et de vivacité par Samodurov, sont magnifiquement exécutés, avec des portés virtuoses, un envol et une rapidité d’exécution remarquables. La scène du balcon insiste sur la dimension très juvénile de la passion, appréhendée comme un jeu par les deux jeunes gens ; la chorégraphie mêle avec liberté vocabulaire classique et contemporain, multipliant les sauts, comme si cet amour naissant donnait véritablement des ailes aux amants. Le baiser est comme un arrêt sur image, qui marque la fin du jeu et scelle le sort des amants.

La scène de la nuit de noce est d’une grande intensité dramatique, transposée dans un univers plus contemporain, Roméo en caleçon et Juliette refusant le départ de son amant, comme saisie d’un mauvais pressentiment.

Cette excellente production, dansée par une troupe qui vaut la découverte, ne souffre que d’un défaut : être resté au milieu du gué et ne pas avoir franchement pris le parti de la transposition contemporaine, qui aurait permis à l’œuvre de se démarquer davantage des versions existantes. Une version de style néoclassique donc, réussie sans être révolutionnaire, très agréablement interprétée par une troupe à la fois technique et expressive.

Crédits photographiques : © Elena Lekhova

Plus de détails

Roméo et Juliette [DVD & Blu-ray BelAir Classiques]. Ballet en trois actes. Livret : Leonid Lavrovsky, Adrian Piotrovsky, Sergei Prokofiev, Sergei Radlov. D’après la tragédie éponyme de William Shakespeare. Musique : Sergei Prokofiev. Chorégraphie : Vyacheslav Samodurov. Décors : Anthony Macilwaine. Costumes : Irena Belousova. Lumières : Simon Bennison. Avec Juliette : Ekaterina Sapogova, Roméo : Alexandr Merkushev, Mercutio : Igor Bulytsyn, Benvolio : Gleb Sageev, Tybalt : Vadim Eremin et les danseurs du Ballet de l’Opéra de l’Oural (Ekaterinbourg). Orchestre de l’Opéra de l’Oural (Ekaterinbourg) sous la direction musicale de Pavel Klinichev. Enregistrement HD : Opéra de l’Oural. Réalisation : Denis Caïozzi. 1 DVD/Blu-ray Bel Air Classiques. Durée : 117 min.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.