À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Noëmi Waysfeld et Guillaume de Chassy pour un Voyage d’hiver “populaire”

Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Eine Winterreise. Noëmi Waysfeld, mezzo-soprano ; Guillaume De Chassy, piano. 1 CD Klarthe. Enregistré en septembre 2019 au Studio La Buissonne, Pernes-les-Fontaines. Notice en français et en anglais. Durée : 47:51

 

Cet enregistrement en studio d’Eine Winterreise découle du spectacle scénique et musical présenté par les deux artistes à Paris, mis en scène par Christian Gagneron, en 2018.

Pochette CDLa force du célèbre cycle de lieder de , Eine Winterreise (Un Voyage d’hiver), mêlant toutes les forces romantiques de son époque face à la solitude de la mort, suscite pour beaucoup d’artistes une fascination qu’il est difficile de ne pas comprendre. C’est le cas pour la chanteuse et le pianiste qui alimentent par ce disque les nombreuses démarches interprétatives singulières de cet ouvrage.

Sélectionnant treize lieder sur les vingt-quatre qui s’adaptaient, selon eux, le plus aisément à leur démarche, l’intention des deux artistes est clair : « Nous nous sommes rencontrés avec un rêve partagé : aborder un jour Eine Winterreise comme une suite de chansons populaires à l’apparente simplicité. Pour cela il fallait oser s’emparer du chef d’œuvre en revendiquant sereinement ce que nous sommes : une chanteuse familière des chants d’exils à travers l’Europe et un pianiste improvisateur qui se joue des frontières entre jazz et classique, l’un comme l’autre épris de sobriété et de profondeurs et porteurs d’un univers poétique singulier. »

On peut regretter ces catégorisations musicales par les artistes eux-mêmes, cette approche étant certainement la principale raison d’une réappropriation peu convaincante. La simplicité – qui n’en est pas une ! – devient simpliste, et le voyage bien linéaire.

s’est fait un nom grâce à son interprétation des chants d’exils et de la musique yiddish avec son quatuor Noëmi Waysfled & Blik, ainsi qu’avec le fado et le flamenco grâce à son disque « Besame mucho » où elle collabora avec l’ensemble Contraste et l’Orchestre philharmonique de Liège. De ce parcours, on en retrouve ici la qualité de la diction ainsi que la limpidité de la ligne mélodique de la mezzo-soprano et l’errance caractéristique de son répertoire de prédilection. Mais, évidemment, et même si la démarche est largement revendiquée (justifiée ?), il ne faut pas s’attendre à une technique vocale caractéristique du chant lyrique. La consonance « folklorique » y est permanente, oubliant quelque peu le voyage de Schubert, introspectif ou non, au seul bénéfice des individualités des interprètes. Les lieder s’enchaînent avec les mêmes couleurs, les mêmes intonations, pour que finalement, la profondeur de l’ouvrage devienne quelque peu superficielle.

s’inscrit dans la même veine, le pianiste n’hésitant pas à mêler ses propres arrangements et ses improvisations caractéristiques d’un musicien de jazz à la partition originale de ce grand classique de la musique romantique. Peut-être aurions-nous préféré que les deux musiciens sortent de leur zone de confort pour réellement faire un voyage vers la musique de Schubert au lieu de la traiter comme un simple accessoire ?

(Visited 233 times, 1 visits today)

Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Eine Winterreise. Noëmi Waysfeld, mezzo-soprano ; Guillaume De Chassy, piano. 1 CD Klarthe. Enregistré en septembre 2019 au Studio La Buissonne, Pernes-les-Fontaines. Notice en français et en anglais. Durée : 47:51

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.