Flash info

Présences 2021 avec Pascal Dusapin

 

C’est autour du « pendule de Foucault », dans le Panthéon, que l’équipe du festival Présences de Radio France et le compositeur Pascal Dusapin ont donné rendez-vous à la presse. Mis à l’honneur de cette trentième édition du festival dédiée à son fondateur Claude Samuel, Dusapin y retrace la gestation de In nomine lucis, la commande qu’il a reçu de l’État français à l’occasion de la « panthéonisation » de Maurice Genevoix le 11 novembre dernier, dans la continuité du centenaire de la « grande guerre ». Il a travaillé aux côtés du plasticien Anselm Kiefer dont les toiles et vitrines jalonnent le parcours du monument. Enregistrée par le chœur Accentus (17 voix a cappella), l’œuvre pérenne de Dusapin est diffusée par quelques 70 haut-parleurs dissimulés sur les murs de l’édifice et à des hauteurs différentes. Ce sont cent-vingt morceaux qui se succèdent et se combinent, écrits en hommage « à ceux de 14 » et pensés pour « le formidable instrument de musique » qu’est le Panthéon. Ils seront projetés quatre ou cinq fois par heure. Dans les interstices silencieux, s’entendent les noms des soldats morts dits par deux comédiens, Florence Darel et Xavier Gallais, dans un flux litanique générant une grande émotion.

Michel Orier, directeur de la musique et de la création à Radio France, au côté de Pierre Charvet, délégué à la création, dévoilent ensuite la programmation du festival au cinéma du Panthéon, en présence de Pascal Dusapin et quelques compositeurs et interprètes à l’affiche. Compagnon de longue date de Dusapin, l’ensemble Accroche-Note de Strasbourg fait l’ouverture, avec une création mondiale du compositeur, La vita sognata, pour soprano et ensemble. Très attendue également est la pièce pour orgue et orchestre (la première à ce titre) de Dusapin, Waves, que créera Olivier Latry avec le « Philharmonique » sous la direction d’Alain Altinoglu. L’Orchestre National de France, quant à lui, conduit par Kristiina Poska, donnera Extenso, solo pour orchestre n° 2 du même Dusapin et son concerto pour violoncelle Outscape ainsi que deux créations mondiales d’Éric Tanguy et de Nina Senk. Dusapin a tenu à rendre un hommage tout particulier à notre doyenne Betsy Jolas à qui ont été passées deux commandes : Autres chants pour chœur de femmes et piano obligé et Musique d’autres jours pour orgue et violoncelle qui réunira deux amis et interprètes fidèles du compositeur, Bernard Foccroulle et Sonia Wieder-Atherton. Autre interprète et égérie du compositeur, Vanessa Wagner jouera l’intégrale des Études pour piano. Notons encore la participation des artistes en résidence à Radio France, le Quatuor Diotima et Jean-Guihen Queyras ainsi que la présence de plusieurs ensembles invités, Cairn, L’instant-Donné (dont c’est la première collaboration avec Dusapin), Caravaggio et Court-Circuit réunis pour un concert immersif sollicitant les forces de l’Ircam. L’Ensemble Intercontemporain bouclera cette édition particulièrement foisonnante avec deux pièces concertantes de Dusapin, Quad pour violon soliste et Aria pour clarinette soliste ainsi que deux créations, d’Agata Zubel et Tyshawn Sorey.

Porté par sa chaîne de diffusion France Musique, le festival Présences de Radio France, du 2 au 7 février, sera retransmis intégralement, en direct ou en différé. La présence ou non du public dépendra des décisions gouvernementales : toute l’équipe garde espoir. (MT)

(Visited 272 times, 1 visits today)
 
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.